“L’Express” diabolise Mélenchon et dédiabolise Le Pen

Voici quelques captures d’écran d’images choisies par L’Express pour illustrer des articles sur Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen.

Le traitement photo de Jean-Luc Mélenchon dans L’Express

Si l’on s’intéresse d’abord au traitement photo de Jean-Luc Mélenchon dans L’Express, on constate que l’homme est pratiquement toujours représenté soit dans une posture agressive, soit dans une posture très désavantageuse, et cela quel que soit le sujet de l’article concerné. Jugez plutôt.

Photo n°1 :
Ici, Jean-Luc Mélenchon est présenté la bouche béante, dans une expression qui est entre l’agressivité et la détresse. Pour cette image en particulier, je vous invite à aller consulter l’article de l’OPIAM, qui a étudié un cas similaire dans de nombreux journaux.

Diabolisation de Mélenchon dans l'Express 1

Photo n°2
On retrouve la même idée que dans la précédente photo : bouche béante et agressivité. On a l’impression que Jean-Luc Mélenchon est en train d’engueuler quelqu’un (un journaliste de L’Express, par exemple).

Diabolisation de Mélenchon dans l'Express 2

Photo n°3 :
Ici, Jean-Luc Mélenchon est présenté avec des traits crispés, la bouche ouverte. La encore, on peut rapprocher cette image de celle étudiée par l’Opiam dans de nombreux médias.

Diabolisation de Mélenchon dans l'Express 3

Photo n°4 :
Sur cette photo, on a l’impression que Jean-Luc Mélenchon est en train de parer un coup, de se protéger d’une attaque physique. Une fois encore, il est présenté la bouche ouverte.

Diabolisation de Mélenchon dans l'Express 4

Le traitement photo de Marine Le Pen dans L’Express

Contrairement à Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen est presque toujours présenté de manière positive (elle est souriante ou déterminée) dans L’Express. Dans le pire des cas, il arrive que la présidente du Front national soit présentée de manière neutre.

Photo n°5 :
Quoique Marine Le Pen ait échoué à créer son groupe au Parlement européen, la photo choisie par L’Express pour illustrer l’article la montre souriante. Voilà une personne qui a l’air tout à fait aimable, même si elle voulait s’allier avec le KNP dont le président Janusz Korwin-Mikke est ouvertement homophobe, misogyne et révisionniste.

Dédiabolisation de Marine Le Pen 1

Photo n°6 :
Voici peut-être la photo la moins favorable à Marine Le Pen dans L’Express. Elle est à l’évidence en train de parler, ce qui lui fait une tête étrange. Il n’y a cependant rien qui soit ici humiliant ou qui marquerait une quelconque agressivité de la part de la présidente du Front national, bien qu’elle « tacle » Nicolas Sarkozy.

Le Pen Express 3

Photo n°7 :
Sur cette photo, Marine Le Pen semble sérieuse et déterminée. Elle défend un groupe violent et communautariste dont L’Express nous apprend qu’il pourrait être dissout. Mais la présidente du Front national n’est pas présentée comme agressive, contrairement à Jean-Luc Mélenchon.

Le Pen Express 2

Photo n°8 :
Officiellement, pour L’Express, la présidente du Front national est une « menace ». Etrangement, la photographie d’illustration présente Marine Le Pen victorieuse, souriante et devant des drapeaux français. Rien de menaçant en apparence.

Le Pen Express 1

Et si on compare, ça donne quoi ?

La comparaison entre les photos utilisées par L’Express pour illustrer les articles concernant Jean-Luc Mélenchon et ceux concernant Marine Le Pen ne laissent pas de doute : il y a à l’évidence un choix iconographique qui est fait pour présenter systématiquement le premier de manière désavantageuse et la seconde de manière avantageuse. Cela n’a rien à voir avec le hasard : c’est un choix idéologique. Ne vous y laissez pas tromper.

Diabolisation Mélenchon et dédiabolisation Le Pen

Vous pouvez partager cet article sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons situés ci-dessous et le commenter en utilisant la boîte de dialogue située ci-dessous. Si vous le souhaitez, vous pouvez également vous abonner à mon blog pour recevoir par mail mes prochains articles.

 

Les articles ci-dessous sont proposés par un éditeur publicitaire.

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

Un commentaire

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*