Départementales : le lepénisme médiatique du «Monde» entre les deux tours

Hier, au moment de l’annonce des résultats des élections départementales, j’étais en voiture. Ma seule source d’information sur le sujet était donc mon téléphone. Lorsque j’ai vu le résultat annoncé à 20h00, avec l’UMP en tête devant le FN, j’ai été surpris parce que j’avais été médiatiquement conditionné à penser que le FN serait en tête. Je m’attendais donc vraiment à ce que le FN fasse 30% et « écrase » tout le monde. Ce n’était pas le cas et, quoi qu’on en dise, c’est une bonne chose (ou une « pas si mauvaise chose », pour être exact) : cela signifie que la dynamique du FN qui prévalait jusque là connaît un premier point d’arrêt. Ce n’est pas un reflux, puisque le FN continue à progresser en voix, mais disons que c’est un élan moins fort qu’attendu.

Dans ce contexte, on pouvait s’attendre à une lecture médiatique du type : « victoire de la droite, le FN moins haut que prévu, la gauche derrière ». Ça a été le cas dans bon nombre de médias, mais pas dans tous. On notera par exemple que Libération, en mode propagande gouvernementale, voit des petites victoires pour le PS un peu partout. Jugez plutôt en vous basant sur les trois derniers articles publiés hier :

liberation PS gagne

Mais ce qui m’intéresse ici, c’est Le Monde. Sur mon téléphone, je n’ai reçu que des « alertes » concernant le Front national. Avec systématiquement une présentation à l’avantage du parti des Le Pen. Ça a commencé par la chose suivante, que je n’ai malheureusement pas pu prendre correctement en photo : « Départementales : le FN obtient le meilleur score de son histoire dans des élections locales ». J’ai pu prendre en photo une partie du titre, mais pas tout :

le monde fn departementales 1

Un peu plus tard, je regarde où ça en est et je tombe sur : « Départementales : le FN remporte au moins trois cantons dès le premier tour ». Youpi, sur 2 000, c’est une grande nouvelle. Vous me direz, ça en fait trois de plus que zéro, mais quand même : quel besoin de titrer spécifiquement sur le FN ?

le monde fn departementales 5

En regardant le « live » du Monde (c’est à dire « le direct », mais ça fait mieux de le dire en anglais), je m’aperçois que beaucoup d’informations concernent le Front national. Par exemple, j’ai pris une photo de ce « live » (voir ci-contre) où trois informations sur quatre concernent le Front national. Ce matin, j’ai fait le décompte sur la page internet du Monde consacrée à ce « live ». Si on se base sur les informations publiées entre hier à 19h00 et aujourd’hui à 09h00, voici le nombre d’occurrences pour chaque partis ou groupement de partis :le monde fn departementales 4

  • FN : 160 occurrences + Front national : 36 occurrences ;
  • PS : 101 occurrences + parti socialiste : 5 occurrences ;
  • UMP : 90 occurrences ;
  • UDI : 24 occurrences ;
  • FDG : 4 occurrences + Front de gauche : 14 occurrences ;
  • EELV : 10 occurrences ;
  • MoDem : 6 occurrences ;

Puisque les résultats électoraux sont généralement présentés sous forme de pourcentages, on peut s’amuser à mettre en évidence le pourcentage approximatif de mentions de chaque parti ou groupement de partis dans le « live » du Monde. Le résultat est impressionnant : l’UMP, arrivée en tête, se retrouve en troisième position et le FN occupe le haut du pavé juste devant le PS qui est pourtant dans les choux :

  • FN : 42,89%
  • PS : 23,56%
  • UMP : 20,00%
  • UDI : 5,33%
  • FDG : 4,00%
  • EELV : 2,22%
  • MoDem : 1,33%

Ce matin, je me réveille et j’ai sur mon téléphone une alerte du Monde. Devinez de quoi elle parle… Bingo : du FN ! Voici ce qu’on me dit : « Départementales : le FN au second tour dans près de la moitié des 1 100 premiers cantons dépouillés ». Encore une fois, je conçois que ce soit une information juste et importante, mais pourquoi privilégier systématiquement l’information sur le FN et pas sur les autres partis ?

le monde fn departementales 2

Ce matin toujours, je me connecte sur le site du Monde et je regarde la section « politique ». Voici ce qui se trouvait alors en « une ». Regardez comme les gens sont souriants et qu’ils ont l’air gentils, au FN !

une politique le monde fn

Enfin, dernier élément de cette matinée, je retourne faire un tour sur l’application mobile du Monde et je tombe sur une image étonnante : un article qui parle du PS mais qui est illustré avec une image relative au Front national, dans laquelle on voit deux militants FN décrocher des affiches de Marine Le Pen. Je vous laisse juger du rapport entre le titre et l’illustration.

le monde fn departementales 3 

Je pense qu’il n’y a pas besoin d’en dire beaucoup plus : Le Monde accorde au Front national une place qu’il n’a pas dans la société. Il le fait depuis l’accession de Marine le Pen au pouvoir et il va continuer à le faire. Son obsession pour Le Pen, qu’il veut faire passer pour du « journalisme critique », du « besoin d’informer » ou je ne sais quelle autre bêtise de ce genre, est une tribune permanente pour le Front national. Ironiquement, c’est David Pujadas (autre grand habitué du lepénisme médiatique), en 2005, qui explique le mieux ce phénomène :

Pour ce qui concerne le traitement médiatique du Front national par Le Monde, j’imagine que le lepénisme médiatique va continuer toute la journée et qu’on aura à peu près la même chose pour le second tour. N’hésitez pas, donc, à signaler dans les commentaires tout ce que vous trouvez sur le sujet dans le courant de la journée et dans les jours à venir.

Dans le fond, il me reste ici une chose à dire : le principal enseignement de cette élection, c’est une fois encore le résultat élevé de l’abstention, qui atteint 50% des inscrits. Voici donc une élection où la moitié de la population n’est pas allée votée et où l’autre moitié ne savait pas pour quoi elle votait puisque les compétences des conseillers départementaux n’ont pas encore été définie. Qu’il s’agisse des médias ou de la vie politique, il est plus que temps que le peuple reprenne la main et remette de l’ordre dans les affaires qui le concernent. J’ai signé pour la 6e République dans ce but. Je vous invite à faire de même en suivant ce lien.

m6r-bouton-widget

Ajout à 18h00 – Je tombe à l’instant sur cette superbe vidéo du Monde intitulée : « Le score du FN aux départementales est “plus grave qu’un 21 Avril bis” ». Si c’est pas magnifique, l’imagination des journalistes du Monde en matière de lepénisme ! Et dedans on nous parle d’« enracinement »,  de « succès », avec images de coupe à l’appui avec Le Pen glamour et FN triomphant (celle qui sert de « une » à mon article est d’ailleurs dedans)…

le monde fn

Ajout mercredi 25 mars à 06h52 – Je ne voudrais pas faire de mauvais esprit et ça m’attriste assez d’avoir à dire aujourd’hui « qu’est-ce que je vous avais dit ? », mais devinez sur quoi Le Monde titre son édition d’aujourd’hui…

le monde pro fn

 

Les articles ci-dessous sont proposés par un éditeur publicitaire.

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

8 commentaires

  1. Je suis entièrement d’accord avec votre analyse : Merci ! J’ai signé pour M6R

  2. Mais quelle négativité !
    50% c’est génial et tout.

    J’vais vomir et pleurer.

  3. Bennezon Hervé

    Bonjour,
    je te félicite pour la qualité de tes recherches et de ton analyse.
    Je fais suivre ton article qui mérite d’être lu.
    Hervé

  4. malgré le fort coefficient de la marée, la houle marine est redevenue une vague : c’est un problème de longueur d’onde…

  5. Alain Colbert

    Nos ennemis sont bien conscients que leur politique va faire des mécontents.
    Alors comme le feraient des cow-boys avec un troupeau de bovins, (c’est le round up), ils canalisent les mécontents vers le Front National. Car leur crainte obsessionnelle est que les électeurs veuillent « essayer » le Front de gauche en le plaçant devant le PS.
    Si le FN dirige quelques départements, pour le peu de pouvoir qu’aura le (la) président(e) du conseil départemental, ce sera une expérience que j’espère révélatrice pour les travailleurs qui ouvriront peut-être les yeux …
    Comme le PC aux municipales, EELV paie cher son attitude ambiguë avec le PS.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*