schauble insulte la france

L’Allemagne veut-elle annexer la France ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incroyable mais vrai ! Lors d’un débat à Washington, le ministre des Finances allemand, Wolfgang Schäuble, a déclaré la chose suivante : « La France serait contente que quelqu’un force le Parlement, mais c’est difficile, c’est la démocratie ». Il parlait évidemment d’imposer par la force des « réformes nécessaires » et autres blablas habituels des néolibéraux qui veulent faire souffrir le peuple contre sa volonté.

Schäuble ajoute : « Si vous en parlez avec mes amis français, que ce soit (le ministre des Finances) Michel Sapin ou (de l’Economie) Emmanuel Macron, ils ont de longues histoires à raconter sur la difficulté à convaincre l’opinion publique et le Parlement de la nécessité de réformes du marché du travail ». Avec des ministres français aussi complaisants face à la finance, on comprend pourquoi ça va mal dans notre pays.

Mais l’affront demeure : un ministre allemand a insulté la démocratie, la République et le peuple français. Un ministre allemand se permet donner au gouvernement de la France des leçons d’autoritarisme contre le peuple. Un ministre allemand s’autorise, et c’est encore pire, à parler au nom de la France ! Ce scandale montre combien l’Allemagne se sent intouchable en Europe : la réaction normale du gouvernement français devrait être de demander immédiatement des excuses à Monsieur Schäuble. Mais Hollande, Valls, Macron et Sapin n’en feront rien. Ils continueront leurs mamours mielleux à Madame Merkel qu’ils adorent et qu’ils admirent.

Pour vous abonner à mon blog, cliquez sur l'image puis indiquez votre mail dans la page qui s'ouvrira.

Pour vous abonner à mon blog, cliquez sur l’image puis indiquez votre mail dans la page qui s’ouvrira.

Le peuple français doit réagir. On ne peut plus rien attendre de ce gouvernement germanolâtre, qui abandonnera jusqu’à l’honneur de notre pays pour ne pas risquer de froisser nos « amis allemands ». Il est temps d’envoyer balader la Cinquième République et son cortège d’hommes et de femmes politiques soumis aux intérêts de la finance et incapables de défendre la souveraineté du peuple. Aujourd’hui plus que jamais, il est temps de passer à une sixième République dans laquelle le peuple aura toujours son mot à dire face aux humiliations et aux règles absurdes que des politiques soumis à l’oligarchie voudraient lui imposer.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

6 commentaires

  1. Merkel parle de la « démocratie des marchés »
    Moscovici méprise les propositions de la Grèce de Tsipras. Il déclare « maintenant il faut savoir si le gouvernement grec est capable de faire les réformes pour lesquelles il n’a pas été élu ». Quel cynisme. Les propos de Valls sur la Grèce, au Portugal, me révoltent au plus profond de mon être. Oui, comme disait Delapierre(votre Congrès de 2013) lors de l’affaire de Chypre, ce sont des salopards!
    Juncker, lui, assène que ce sont les Traités qui priment tout.
    Si vous, votre non a été honteusement transformé en un oui, moi en tant que Belge, je n’ai jamais eu droit à participer à aucun referendum sur aucune question. Et aucun politicien, sauf les Verts, n’a jamais fait allusion au Traité transatlantique qui sera voté en juin 2015.
    Ils sont tous affidés au néolibéralisme, à ces vautours, ces vampires.
    Mon pays est dirigé par une coalition de néolibéraux francophones et de trois partis flamands dont un, la NVA, nationaliste et ultralibéral. Ils sont à l’œuvre:détricotage de la sécu:âge de la retraite à 67 ans, suppression des allocations de chômage et j’en passe et des pires. De + en + des pauvres ici comme chez vous. Sans compter qu’on doit se « farcir » les propos racistes sur les Berbères, les propos contre les francophones, etc. Des élus de la NVA se rendent aux cérémonies funèbres lorsque l’un ou l’autre collaborateur flamand avec les nazi décède. Ou chantent en chorale les chants de la Nation flamande sous l’œil complaisant des caméras.
    Bien sûr, aucune volonté pour lutter contre la fraude fiscale. Désagrégation des moyens de la Justice, etc.
    Chez vous, Macron ne vaut pas mieux. Ce démon à la face de Chérubin détruit tous vos acquis sociaux. Filoche en parle très bien. Je vois aussi dans le Marianne de cette semaine, un article croquignolet sur les goinfreries de Jouyet et consorts sur le dos de la caisse des dépôts et consignations, donc sur le dos des contribuables français.
    Quant à Schauble, c’est « une caricature de Boche » (pour paraphraser JLM après un « débat » avec une députée allemande qui donnait aussi des leçons, vous devez respecter ce que vous avez signé, vous devez faire des efforts. Duflot a bien rétorqué et j’ai admiré son calme et sa politesse. C’était dans Des Paroles et des Actes).
    Aucun peuple n’a rien à attendre de ces « élites ». Ils ne la fermeront jamais. Il faut les faire s’en aller « TOUS ». Démocratiquement. Peut-être avec des confettis :-). Cela va craquer, mais quand?
    Sapir parle de 2015 pour la France (interview radiophonique récente), la Grèce fera défaut, l’Espagne vote à l’automne 2015 (je crois), les Irlandais manifestent (montée du Sin Fein), en Belgique, aussi.

    Il serait bon aussi d’attirer l’attention des gens sur le fait que toutes ces « élites » et ces technocrates apatrides se basent sur les calculs erronés de Rogoff (pas plus de 90% de déficit, la règle d’or à 3%,etc). Tout cela est faux, mais on persiste à faire souffrir les peuples pour rien. Ce serait bien d’expliquer cela aux gens.

    Nous vivons en pleine déflation à cause de ces politiques stupides et létales. Tout le monde connaît les effets de la déflation : la IIème guerre mondiale.

    Vous avez tout mon soutien.

    Très amicalement,

    Yolande

  2. BexFrancophileAllemande

    Je suis d’accord avec vous, mais ce n’est pas l’Allemagne, c’est le gouvernement conservateur de la RFA. Il y a aussi une autre Allemagne, celle de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht. Nous, les simples gens, les travailleurs et l’intelligence, on n’a pas voulu de libéralisation du marché de travail, non plus de suppression de l’allocation sociale pour la remplacer par le système Hartz IV versé à ceux qui ne peuvent pas travailler tout comme à ceux qui ne gagnent pas assez suite au complot du grand patronat qui nous a refusé un SMIC jusqu’en 2015 (8,50€/h – une honte, en fait vu la capacité économique de l’Allemagne il devrait être à 12 à 15€ par heure).
    On nous a imposé ce système et j’ai honte du gouvernement qui parle au nom du peuple allemand et qui essaye d’imposer leur injustice à toute l’Europe. Même De Gaulle et Adenauer n’en auraient pas voulu, Willy Brandt et Mitterrand non plus ! Alexis Tsipras, Jean-Luc Mélenchon, Oskar Lafontaine, Sahra Wagenknecht – sauvez-nous ! Avec le profond souhait que tout ira mieux
    BexFrancophileAllemande

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*