liberation photo pourrie melenchon
La photo pourrie de Mélenchon dans Libération

Photo pourrie de Mélenchon : Libération récidive.

Edit le 30 août à 20h35 : Libération a changé la photo de l’article dont je parle ci-dessous. Ce que j’ai écrit avant le changement d’illustration n’en garde pas moins sa pertinence puisque précisément, s’ils ont changé la photo, c’est qu’ils se sentaient foireux d’avoir mis la première. Conclusion : ça paye de leur mettre la pression comme l’a fait Jean-Luc Mélenchon sur Twitter !

Et ça recommence ! De nouveau, Libération utilise une photo ordurière de Jean-Luc Mélenchon (voir  ci-dessus) pour illustrer un article sur l’université d’été du Parti de gauche. On y voit le tribun en plein discours, la bouche ouverte et les deux bras en l’air. Une photo pourrie qui n’est pas sans en rappeler une autre (ci-dessous), qui avait été abondamment utilisée par les médias en général et par Libération en particulier, par exemple ici.

melenchon photo pourrie liberation

Capture d’écran

Pourquoi cette photo de bouche ouverte ? Dans un article qui fait le récapitulatif de l’utilisation de cette photo, l’OPIAM avait déniché le précieux travail de Barbara Stenz, historienne de l’art, auteure d’une publication intitulée : « Images de la bouche béante dans la caricature française et anglaise pendant la Révolution ». Analysant une caricature de Marat présenté la bouche grande ouverte, Barbara Stenz explique :

« La laideur physique signifie la laideur morale et les déformations corporelles signalent la dangerosité. (…) Si l’image de la bouche béante a une portée symbolique déjà ancienne, la caricature politique de l’extrême fin du 18e siècle a su réemployer ce motif expressif à des fins de propagande, contribuant à établir des types physiques de l’ennemi en correspondance à sa laideur morale et à sa bestialité, dans tous les sens du terme. »

melenchon photo pourrie liberation

Capture d’écran

L’illustration joue un grand rôle dans la lecture d’un article : avec le titre, elle constitue les premiers éléments que le lecteur perçoit. Dans l’article de Libération de ce dimanche 30 août, la place de la photographie est accentuée par un fait plutôt rare dans l’illustration des pages de presse en ligne : il s’agit d’une photo « verticale » et non pas « horizontale » (voir ci-contre l’illustration complète). Elle repousse d’autant le moment où le lecteur peut enfin « entrer » dans la lecture de l’article. Elle est donc mise en exergue, valorisée en tant qu’élément incontournable de la page.

Pourquoi, donc, avoir choisi cette photo ordurière de Mélenchon la bouche ouverte ? C’est d’autant plus étonnant quand on sait qu’il s’agit d’une photo de l’AFP, donc d’une photo achetée par Libération… alors qu’un photographe du journal était présent sur les lieux ! Pourquoi payer une photo alors qu’on a envoyé quelqu’un sur place pour en faire ? Le photographe de Libération n’aurait-il par hasard pris que des photos, sinon respectueuses, au moins neutres ou non ordurières ?

Enfin, une dernière question se pose : pourquoi ce traitement spécial réservé à Jean-Luc Mélenchon alors que toutes les autres personnalités politiques n’y ont pas droit, à commencer par Marine et Marion Le Pen ? Jugez plutôt (ci-dessous) : pour la présidente du FN, des photos tout sourire au milieu de la foule ; pour la jeune députée FN aux dents longues, des photos neutres ou positives. Le lepénisme médiatique passe aussi par une esthétisation des Le Pen, comme l’a très bien montré l’OPIAM dans un article intitulé : « Le Monde glamourise Le Pen telle une actrice de cinéma ».

le pen liberation

Captures d’écran

Pourquoi un tel choix iconographique pour illustrer un article concernant Jean-Luc Mélenchon ? Les socialistes, dont Libération est le journal, seraient-ils effrayés par leur division, par le fait qu’ils se sont fait envoyés péter par les Verts, par le fait que Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis se soient fait huer à La Rochelle ? Ou bien est-ce le fait qu’un Parti de Gauche rassemblé, en ordre de bataille et en dynamique les menace trop directement ?

Ce qui est le plus triste, c’est que cet article affreusement illustré de Libération est plutôt modéré et fidèle à ce qu’on a pu entendre ou voir pendant le discours de Jean-Luc Mélenchon (les secrétaires de rédaction sont peut-être trop occupés à manger des petits fours à La Rochelle ?). Un article de fond, qui gagnerait à être lu… Malheureusement, aucun doute qu’avec un tel choix iconographique, le lecteur moyen de Libération (espèce heureusement en voie de disparition), ira difficilement plus loin que la photo. Mais bien sûr, si les gens lisent de moins en moins les journaux, ce n’est pas à cause de ce qu’il y a dedans, n’est-ce pas ?

Suivez-moi sur Twitter :

 

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

4 commentaires

  1. On dirait que la photo de l’article de Libé a été changée dans l’après-midi…

  2. Il faut noter que la première photo, remplacé ultérieurement, est une capture d’écran assez difficile à coincer, même avec un logiciel spécialisé. La caméra change subitement de POV un miliseconde plus tard. Pour l’avoir il fallait passer plusieurs fois…

    Alors que la photo de rechange est une mauvaise prise barré par l’ombre de la flash.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*