marianne mensonge incompetence

« Marianne » : mensonge volontaire ou incompétence notoire ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans son dernier numéro, Marianne publie un encart, dans sa section « Mieux vaut en rire », intitulé : « La boulette de la semaine : l’agresseur agressé ». Voici ce qui est écrit : « Selon Jean-Luc Mélenchon, il suffirait, pour faire cesser le terrorisme, de ne plus combattre l’islamisme au Proche-Orient et en Afrique. Les attentats ne seraient, en fait, que des représailles. Il reste à savoir où et quand les chrétiens de Lahore, au Pakistan, victimes d’un attentat qui a fait plus de 70 morts lors du dimanche pascal, ont agressé l’immense majorité musulmane du pays ».

marianne mensonge

Commençons par dire que Jean-Luc Mélenchon n’a évidemment jamais dit cela. Il a même dit très exactement l’inverse à l’émission « On n’est pas couché » du 20 février 2016 en déclarant : « Il faut rétablir l’ordre. Et l’ordre passe par le fait qu’on élimine Daech de là ». Il avait d’ailleurs ajouté au cours de cette émission qu’il fallait : « une coalition militaire pour battre Daech ». Donc soit Marianne a vu cet extrait et ment volontairement ; soit Marianne ne l’a pas vu et c’est d’incompétence qu’il faut parler.

D’où vient cette énorme bourde de Marianne ? D’une dépêche AFP erronée qui portait pour titre : « Pour Mélenchon, “si on arrête” de “bombarder” la Syrie, “les attentats cesseront” », suite à un passage de Jean-Luc Mélenchon au Supplément de Canal+. Notez comme les guillemets reconstituent une phrase à partir de bouts de phrases. Cette dépêche a été corrigée mais pourtant, plusieurs médias ont continué à faire circuler cette fausse information comme le montre bien cette vidéo :

Afin que les choses soient claires pour tout le monde, je reproduis ci-dessous ce qu’a dit exactement Jean-Luc Mélenchon au cours de cette émission :

« Personne ne peut promettre, sauf à être un menteur et un irresponsable, j’ai vu qu’il y en avait, pour dire : “si c’était nous qui étions au pouvoir, par exemple, il n’y aurait pas d’actes terroristes. »

« Nous avons donc un ennemi que nous bombardons là-bas et qui ici trouve des gens pour mener des opérations de commando, donc nous sommes dans un état de guerre dont le principe de base est l’action imprévue… voilà : on ne peut pas savoir où on va être frappés. Par contre, ce qu’on peut faire… on n’est pas impuissants. On a une puissance limitée face à l’acte terroriste, on peut en parler dans un instant, on peut quand même faire beaucoup de choses, mais on a une puissance politique : si on arrête la guerre là-bas, il est vraisemblable que les attentats cesseront. Mais ici-même, on a des moyens de travail. »

Question d’Ali Badou demandant : « Quand vous dites “si la guerre s’arrête là-bas, le terrorisme s’arrêtera ici”, c’est aussi simple que ça ? ». Réponse : « Non. Il y a d’autres paramètres. Mais commençons d’abord par admettre ce point : la guerre que nous menons là-bas se prolonge ici. Voilà, ça c’est un fait acquis, tout le monde le sait. Les gens qui sont là ne tombent pas du ciel, ni un soir après avoir lu je ne sais quel livre saint se réveillent un matin en disant “tiens, aujourd’hui je me fais sauter”. Ça n’existe pas ».

Pour moi, la chose est claire. À l’évidence, elle ne l’est pas pour Marianne, qui a soudain entendu parler de l’Afrique et qui comprend qu’il faut cesser de combattre l’islamisme au Proche-Orient. Paresse du monde médiatique que de ne retenir que le dernier mot entendu, et de le comprendre de travers de surcroît. C’est d’autant plus dommageable que les positions de Marianne qui sont celles du dossier de la semaine sur la Syrie sont assez proches de celles de Jean-Luc Mélenchon (avec toutefois plusieurs défauts pour Marianne qui ne parle ni du financement de Daech, ni de son pétrole, ni vraiment en profondeur du rôle d’Erdogan, ni non plus de celui du Qatar et de l’Arabie saoudite, mais passons). Afin d’éclairer la lanterne du journaliste de Marianne qui a pondu cette idiotie, voici donc ce qu’avait aussi dit Jean-Luc Mélenchon à « On n’est pas couché » le 20 février 2016 (il y a un mois, c’est déjà oublié ?), extrait qui exprime à mon sens assez bien sa position sur le sujet et ce qu’il entend par « arrêter la guerre » :

« Je suis pour que l’ONU règle le problème. Je ne soutiens qu’une seule chose : le retour rapide à la paix. Comment peut-on y arriver ? Il faut une coalition universelle contre Daech et contre les bandes d’islamistes militarisés. Voilà. Pour ça, il faut une coalition universelle. Il faut donc s’allier avec les Russes, discuter avec eux. Pas : chacun de son côté bombarde ce qu’il a envie de faire. (…) Je suis pour qu’on revienne à la paix le plus vite possible. Donc il faut une coalition militaire pour battre Daech. Et il faut dire à l’Arabie saoudite et au Qatar : “Maintenant c’est fini de jouer avec ça, nous en avons assez de cette pagaille”. Et nous, les Français, en particulier. Parce qu’aussi longtemps que la guerre dure là-bas, nous aurons des attentats ici. Et vous le savez comme moi que tous les jours, notre police, notre armée, fait tout ce qu’elle peut pour essayer de déjouer des attentats parce que comme on leur fait la guerre, ils nous font la guerre. Je ne dis pas que je les excuse d’une quelconque manière : je suis pour qu’on les vainque, qu’on les écrase et qu’on en finisse avec eux. »

N’est-ce pas assez clair ? N’est-ce pas l’opposé de ce qu’écrit Marianne ? En conséquence, que doit-on reprocher à Marianne : un mensonge volontaire ou de l’incompétence notoire ? C’est dommage : ça discrédite presque le dossier qui suit sur le rôle de la Russie en Syrie ; dossier qui, quoique lacunaire, n’en est pas moins intéressant pour tirer le bilan de l’action désastreuse de Hollande et Fabius sur le dossier syrien.

Finalement, la seule « boulette » de Mélenchon, c’est encore une fois d’avoir eu raison trop tôt et contre toute la médiacratie. Et ça, ils n’apprécient pas trop dans les salles de rédaction.

Suivez-moi sur Twitter :
Pour vous abonner à mon blog, cliquez sur l'image puis indiquez votre mail dans la page qui s'ouvrira.

Pour vous abonner à mon blog, cliquez sur l’image puis indiquez votre mail dans la page qui s’ouvrira.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

3 commentaires

  1. Humbert de Buttet

    Bonjour,
    Tu as raison de réagir. As tu demandé un droit de réponse ?
    Merci.

  2. Bonjour, Marianne a il me semble reconnu l’erreur non ? J’ai vu ça circuler sans trouver le correctif réel de Marianne.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*