sondage truque melenchon le figaro

Le Figaro a-t-il truqué un sondage en ligne sur Mélenchon ?

Après les bidouilles de BFMTV sur l’affichage des proportions d’un sondage réalisé par l’institut Elabe, Le Figaro a-t-il trafiqué un sondage en ligne sur son site ?

Commençons d’abord par dire que les sondages en ligne ne valent rien d’un point de vue scientifique. Déjà parce qu’ils sont peu fiables d’un point de vue technique (on peut souvent voter plusieurs fois en bidouillant un peu), ensuite parce qu’ils ne représentent pas l’opinion de la population mais juste de ceux qui passent sur une page. Et cela n’a rien de neutre puisque, souvent, ces sondages portent sur des questions politiques et sont donc partagés par des militants politiques qui influent donc sur le résultat. J’en sais quelque chose : j’en avais fait un absurde une fois pour me moquer de cette pratique et demander aux gens s’ils préféraient l’oeuf ou Macron. Résultat : 97% de gens préféraient l’oeuf.

Mais en plus d’être tout sauf sérieux et fiables, ces sondages peuvent être truqués par ceux qui les mettent en ligne. Et si l’on en croit plusieurs captures d’écran réalisées par des internautes, ce pourrait bien être ce qu’a fait Le Figaro sur un sondage en ligne dont la question n’était pas du tout orientée (tousse) : « Jean-Luc Mélenchon reste-t-il, selon vous, le premier opposant à Emmanuel Macron ? ».

Problème de maths

Et malgré cette question orientée, le sondage affichait selon une première capture d’écran, réalisée à 7059 votants, 88% de « oui » et 12% de « non ». Puis selon une seconde capture d’écran, réalisée à 8302 votants, 73% de « oui » et 27% de « non ». Outre que la position du « oui » et du « non » a été inversée sur l’affichage du sondage sans que rien ne soit dit sur une potentielle mise à jour de l’article, toujours affichée à 20h08 (voir les photos ci-dessous), il y a clairement un problème de proportions.

sondage figaro

En effet, en admettant que la première capture d’écran soit juste, s’il y a 88% de « oui » et 12% de « non » sur 7059 votants, c’est qu’il y a 6212 « oui » et 847 « non ». En admettant (ce qui est très improbable) que les 1243 votants supplémentaires de la deuxième capture (8302-7059=1243) aient tous voté « non », on obtient toujours 6212 « oui » et 2090 « non », soit 75% de « oui » et 25% de « non » et non pas 73% de « oui » et 27% de « non » comme affiché sur le sondage.

sondage figaro 2

Vous n’avez pas décroché ? Tant mieux parce que ce n’est pas fini. Une troisième capture d’écran réalisée par une autre personne montre le résultat du sondage à 12598 votants. C’est 5539 votants de plus que la première capture d’écran (12598-7059=5539) et 4296 de plus que la seconde (12598-8302=4296). Là encore, en admettant que tous les votants supplémentaires aient répondu « non », on trouve au final toujours 6212 « oui » et respectivement 6386 et 6538 « non », soit respectivement 51% et 52% de « non ». Et le sondage affiché sur la capture d’écran affiche quant à lui… 73% de « non » !

Bref, les chiffres ne collent pas. Et de deux choses l’une : soit ce sont les captures d’écran réalisées qui sont truquées (c’est tout à fait possible), soit c’est le sondage qui est truqué. Et quoi qu’il ne vaille rien d’un point de vue scientifique, on peut raisonnablement considérer que ce serait alors problématique d’un point de vue moral pour un grand journal français comme Le Figaro


À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

9 commentaires

  1. Bonjour Antoine, As-tu demandé des explication au Figaro ? Merci.

  2. Bravo ! Excellent travail !

  3. Ils essaient clairement tout pour décourager les opposants, ou les jeter dans les bras de partis bien plus proches des idées macroniennes. Nous sommes dans une dictature molle, qui impose ses vues par les médias tout comme la publicité le fait.

  4. Personnellement, et bien que ces questions ne valent rien, je vois mal le Figaro s’amuser à trafiquer ça. Beaucoup de risques pour pas grand chose.
    N’y aurait-il pas plutôt un problème technique (par exemple le compteur ne fonctionne pas, ou alors les % sont affichés en direct mais pas le compteur,…..

    Je n’aime pas du tout la propension à voir des complots partout.

  5. Je m’informe quotidiennement, dans un premier temps, en consultant Google Actualités. Dans mes rubriques en une, j’ai “Jean-Luc Mélenchon” et “La France Insoumise”.
    J’ai donc remarqué que Le Figaro avait lancé une campagne de dénigrement envers notre Mouvement et nos représentants sur une période de deux-trois jours. Parallèlement, une mise en avant d’un candidat à la tête de LR (Wauquiez, évidemment…). Je me disais “tiens, ils n’ont pas grand chose à dire de l’actualité pour nous sortir autant d’articles sur la FI”.
    J’ai une tendance à la paranoïa … mais, cela s’est confirmé avec ce “sondage” en ligne qui, je pense, avait pour but de vérifier auprès de leurs lecteurs si leur propagande avait fonctionné. Mal’heureusement, pour eux, ce ne fut pas le cas (au départ de la consultation, victoire écrasante de JLM). Il fallait donc rectifier le tir au plus vite, afin de laisser entendre que la majorité des gens qui se reconnaissent habituellement dans cette ligne éditoriale répondent NON (effet de mimétisme).

  6. Bonjour Antoine,
    j’ai également fait plusieurs copies d’écran à partir de 368 votants, le chiffre des pourcentages s’est effectivement inversé brutalement.
    J’ai partagé le lien du sondage à plusieurs groupes, nous nous sommes tous mis à voter sans que la balance ne change.
    Au début, j’ai pensé que le Figaro avait emailé le lien à ses abonnés et qu’ils étaient venus en masse.
    Mais en observant attentivement l’évolution, j’ai aussi eu des doutes. Bien que je me sois dit, comme Patrice, que quand même le Figaro allait pas tricher!
    Mais quand on lit l’édito du Figaro d’hier (+2 pages entières), on peut douter de leur sérieux…

    • Bonjour, pouvez vous nous partager ces captures d’écran ? J’aimerais recouper les captures à la fois pour avoir plusieurs sources mais aussi pour lisser les courbes d’évolution des votes. En tout cas merci pour votre vigilance.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*