Le député En Marche Bruno Bonnel (Capture d'écran)

Un député En Marche multimillionnaire trouve qu’on parle trop de pouvoir d’achat

« On n’entend que ça, le “pouvoir d’achat” ! Comme si la vie se résumait au pouvoir d’acheter ! ». Voici ce qu’a déclaré le député En Marche Bruno Bonnell au micro de RMC le vendredi 9 février dernier. Il répondait à un chroniqueur qui lui signalait que si l’on avait vu récemment des ruées sur le Nutella ou les couches Pampers en promotion, c’était parce que les gens ne gagnaient pas assez d’argent.

Le député macronniste Bruno Bonnell va plus loin et précise ensuite : « En France, les gens sont soignés, ils peuvent aller à l’école, vous n’avez pas de trous sur la route… Si vous vous contentez de regarder uniquement l’argent qu’il y a dans la poche des gens et que vous vous définissez par rapport à ce pouvoir d’achat, par ce pouvoir d’acheter, vous oubliez quelque chose d’autre qui est la qualité de la vie. »

Evidemment, il « oublie » de préciser que tous ces éléments ne tombent pas du ciel mais sont liés au service public (de la santé, de l’éducation, de la voirie) payés par les impôts et les cotisations de tout le monde. Cette « qualité de vie » est donc bien à prendre en compte comme un élément positif… mais c’est précisément ce à quoi veut s’en prendre le gouvernement d’Emmanuel Macron lorsqu’il dit vouloir détruire 120 000 postes de fonctionnaires.



Mais Bruno Bonnell a surtout beau jeu de dire qu’on parle trop de pouvoir d’achat car il est… multimillionnaire ! En effet, selon sa fiche sur le site de la haute autorité pour la transparence de la vie publique , il est propriétaire de parts dans plusieurs entreprises pour un montant total de plus de 2 millions d’euros. En outre, il a reçu en 2016 (l’année précédant son élection) un total de plus de 107 000 euros de rémunération nette pour ses activités dans diverses entreprises, soit près de 9 000 euros par mois. Autant dire que ce monsieur est bien loin de la réalité de ceux qui se bousculent pour acheter des couches en promotion.

Précisons que des révélations récentes de la presse indiquaient qu’il aurait domicilié deux de ses entreprises dans le paradis fiscal du Delaware, aux États-Unis. Sans doute en raison de la « qualité de vie » qu’on y trouve ? Ou bien alors pour éviter d’avoir à financer la « qualité de vie » du grand nombre en payant sa part d’impôts ? Ajoutons enfin, pour parfaire le portrait de cet homme, que depuis qu’il est élu, il est l’un des députés les plus absents de l’Assemblée nationale, si l’on en croit sa fiche sur le site « nos députés ».

Bref, après le député En Marche qui pense que les SDF sont dans la rue par choix, voici maintenant celui qui trouve qu’on parle trop de pouvoir d’achat alors qu’il est lui-même plein aux as. À ce rythme, on pourra bientôt organiser le concours du député macronniste le plus déconnecté des réalités populaires. Monsieur Bonnell a de bonnes chances de remporter la première place !

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

2 commentaires

  1. Jeannot Arthur

    « Les gens sont soignés, ils peuvent aller à l’école, vous n’avez pas de trous sur la route »
    Pas tout le monde, juste nous les gens aisés
    Les pauvres économisent sur le soin et meurent plus tôt, ils ne peuvent aller à l’école ou doivent travailler en même temps donc c’est tout comme, et sorti de Paris les routes…

  2. floriane aronde

    pas de commentaires
    l’abjecte ne mérite que le mépris.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*