Le 5 mai 2018, se tenait à Paris la marche « fête à Macron » qui a réuni 160 000 personnes. Une véritable démonstration de force contre la politique du président de la République.

Interrogé en duplex de la manifestation, j’ai contesté le chiffre de la préfecture de police et ai expliqué que ce chiffre ne pouvait que provoquer la colère des manifestants.



J’ai parlé de l’ambiance festive et joyeuse de cette manifestation qui a rassemblé des gens de tous âges et de tous horizons. J’ai expliqué que l’opposition qu’incarnait cette marche populaire était consciente et déterminée et qu’elle avait un programme politique alternatif à proposer à celui d’Emmanuel Macron qui s’entête dans la multiplication de cadeaux aux ultrariches.

Une réponse

  1. Puisque nous sommes presque tous équipés de smartphone ou de portable, pourquoi ne pas s’en servir pour compter les manifestants ? On pourrait prouver notre présence par un SMS ou une appli qui certifierait que l’on était à tel endroit à telle heure.
    On aurait un chiffre donné par les organisateurs bien plus fiable que celui du comptage humain ou par caméra.
    Compte tenu du pistage que permettent les smartphones, les opérateurs téléphoniques et les éditeurs d’OS (Google et Apple) ont même déjà ces données personnelles dans leurs serveurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *