maree populaire 26 mai article
Le 5 mai à Paris, la « Fête à Macron » avait réuni 160 000 personnes.

La marée populaire anti-Macron déferle sur la France ce 26 mai

Après la marche « Fête à Macron » du 5 mai qui avait réuni 160 000 personnes à Paris, l’opposition populaire à Emmanuel Macron s’apprête à franchir un nouveau seuil. En effet, ce samedi 26 mai, à l’appel de plus d’une soixantaine d’organisations syndicales, associatives et politiques, une marée populaire déferle sur la France pour dire « stop Macron ».

Plus d’une centaine de marches

Plus d’une centaine de marches sont organisées partout en France. Les lieux et horaires de rendez-vous peuvent être trouvés sur le site mis en place par le collectif qui appelle à participer à cet événement.



centaine de marees humaines

Plus d’une centaine de marches sont organisées

Le collectif appelant à cette marée populaire dénonce la « restructuration en profondeur de la société française » qu’« Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef » veulent « imposer coûte que coûte à la société française » :

« Politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, réorganisation aggravant les inégalités en matière d’accès à la justice, réforme fiscale favorable aux plus riches, loi répressive contre les migrant·e·s, priorité donnée au secret des affaires contre le droit à l’information, introduction de l’état d’urgence dans le droit commun, répression des mouvements sociaux et des jeunes des quartiers populaires, utilisation de l’égalité femmes-hommes comme simple outil de communication, sans moyens financiers, alors que les femmes sont les premières concernées par les régressions sociales… »

L’unité populaire pour dire « stop » à Macron et son monde

Face à ces attaques multiples, toutes les organisations appelant à participer à cette marée populaire (liste ci-dessous) ont décidé d’opposer l’unité populaire pour dire « stop » à Macron et son monde et marcher « pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité ».



Les organisations appelant à participer : AC!, Alternatiba, Alternative et autogestion, Alternative Libertaire, Amis de la Confédération paysanne, ANV-COP21, APEIS, Association de lutte contre le chômage, Association Nationales des élu.e.s communistes et républicains, Association républicaine des anciens combattants (ARAC), ATTAC, Climat social, Collectif des Associations Citoyennes, Collectif National pour les Droits des Femmes, Collectif La Fête à Macron, Confédération Générale du Travail (CGT), Confédération Nationale du Logement, Coordination nationale de défense des hôpitaux et maternités de proximité, Convergence nationale de défense des services publics, DIDF, DIEM25, Droit au Logement, Ecologie sociale, Europe Ecologie Les Verts, Ensemble !, FCPE, Femmes Egalité, Fondation Copernic, France Insoumise (LFI), FSU, Fuaf, Gauche Démocratique et Sociale, Génération.s, Jeunes Écologistes, La santé n’est pas une marchandise, Les Amis de la Confédération paysanne, Les Amis de la Terre, Les Effronté.es, MJCF, Mouvement de la Paix, Mouvement Ecolo, Mouvement National des Chômeurs et Précaires, Nouvelle Donne, Nouveau Parti Anticapitaliste, Osez le Féminisme, Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Parti Ouvrier Indépendant Démocratique, PCOF, PCRF, PRCF, République et Socialisme, RESF, Résistance Sociale, SNESUP-fsu, SNETAP-fsu, SNPJJ-fsu, SNUITAM-fsu, Solidaires, SUD PTT, Syndicat des Avocats de France, Syndicat de la Magistrature, Syndicat Général des Lycéens (SGL), UEC, UNEF, Union Nationale Lycéenne, UJFP

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*