Crédits photo : présidence estonienne de l'Union européenne

Ces questions hallucinantes qu’En Marche pose à ses militants dans un sondage

« La France doit avoir à sa tête un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du parlement ni des élections »…

Voici l’unes des affirmations inquiétantes sur lesquelles les militants de « La République En Marche » sont invités à se positionner dans un long sondage réalisé avec Terra Nova. À l’intérieur, les militants sont interrogés sur leur situation personnelle (emploi, situation familiale, niveau de revenu, etc.), sur leur engagement dans le parti (participation ou non à des actions, satisfaction vis-à-vis de l’engagement) ou encore sur leurs opinions concernant la situation politique du pays (pertinence du clivage gauche-droite, action du président de la République, etc.).



Les questions portent également sur l’orientation économique et sociale du pays. Il est notamment demandé aux militants s’il faut « augmenter ou diminuer » : « la sévérité des peines pour les délinquants », « le temps du travail légal pour les salariés », « le déficit budgétaire de l’État », « le nombre de réfugiés et de demandeurs d’asile accueillis en France », « la fiscalité et les charges des entreprises », « le nombre des fonctionnaires », « les investissements publics pour soutenir l’agriculture biologique » ou encore « le montant du salaire minimum ». À chaque fois, il est possible de répondre dans un champ allant de « fortement diminuer » à « fortement augmenter ». On comprend sans trop peiner la logique libérale qui les sous-tend.

Des questions inquiétantes !

Mais d’autres questions sont pour le moins inquiétantes. En plus de celle énoncée en début d’article, on trouve d’autres affirmations hallucinantes vis-à-vis desquelles les militants de « La République En Marche » sont invités à se positionner. Et notamment les suivantes, largement empruntées au vocabulaire de l’extrême droite  : « L’islam est une menace pour l’occident », « On ne se sent pas chez soi comme avant », « Il faut préserver les traditions », « Il y a trop d’immigrés en France », « Les chômeurs peut trouver du travail s’ils le veulent vraiment »… Du Le Pen dans le texte !

sondage en marche

Captures d’écran du sondage

Il y a quelques jours, le New York Times publiait les résultats d’une étude qui aboutissait à la conclusion que « les centristes sont les plus hostiles à la démocratie » (voir la traduction réalisée par Le Média). De quoi soulever de nombreuses questions sur la pratique monarchique du pouvoir qu’a Emmanuel Macron. Et de quoi être sérieusement inquiet lorsque le parti qui gouverne le pays demande à ses militants s’ils sont d’accord avec l’affirmation : « La France doit avoir à sa tête un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du parlement ni des élections »…

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

25 commentaires

  1. Pour moi la question : ” les enfants d’immigrés nés en France sont-ils des Français comme les autres?” m’effraie tout autant :
    “Les enfants d’immigrés” sans spécifier si on parle de “migrants” (je manie ce mot avec précaution, il a un aspect péjoratif que je n’apprécie pas) ou d’immigrés “réguliers” (entendez par là qu’ils ont au moins un titre de séjour), ou encore de ceux installés en France depuis longtemps (et qui, par exemple, sont concentrés dans les banlieues).
    De qui parle t-on, de tous ?
    Et pire:
    Quel but poursuit-on en posant pareille question ?
    Si ce n’est tester le niveau de tolérance de leur électorat à la ségrégation.
    Je ne suis pas pessimiste de nature, pourtant j’ai l’impression que nous nous acheminons d’un pas rapide vers des jours sombres.

    • Grandjean Jean-Marie

      oui, effectivement
      Dans mon cas, j’habite en Argentine et personne ne me demande jamais rien, pourtant je suis émigré
      On m’a seulement demandé il y a 2 ans de régulariser en demandant le statut de résident permanent
      Ce que j’ai fais et qui m’a été octroyé en quelques mois sans tracasseries administrative. Pourtant je n’ai pas de fortune, je n’y travaille pas, j’y vais 6 mois par ans

    • Qu’est ce que c’est un français, un allemand, un espagnol, un italien, un libyen, un turc, un congolais, ? Ha ce sont des humains ! Habitants de la planète terre ! La planète est donc leur lieu de naissance. Bref : ils sont de l’espèce humaine

  2. Pour y avoir répondu (je ne suis pas adhérent mais je reçois des infos par “veille” politique, disons). Il y a également des question sur la personne de M Macron qui me semblent dénoter une certaine personnalisation du pouvoir avec, naturellement, les dangers potentiels de ce genre d’errements …

    Cdlt.

    Lou

  3. En toute sincérité, je crois vraiment que, dans le langage familier, on peut vraiment dire que Macron “ne se sent plus pisser” !
    Sa fonction lui est monté à la tête, il est totalement hors sol, comme illuminé ! C’est absolument dramatique d’avoir comme Chef de l’Etat, un homme qui a perdu toute mesure depuis qu’il vit dans les ors de la République ! Et surtout, c’est très inquiétant pour la suite du quinquennat !

  4. De toute maniere Macron c est un dictateur ! Il n aime pas les vieux les pauvres etc qu il ne vienne pas dans ma commune car moi je ne me priverait pour lui crier dessus j en ai rien à foutre de sa gueule !

  5. En tant que responsable de la comm’ numérique de Mélenchon, comment pouvez-vous prendre la responsabilité de répandre ce sondage fake ?
    Les autorités ont été informées.
    Cordialement.

  6. dominique Bohuon

    Effectivement , ca fait peur : Donc finalement ” le “Rassemblement National” est déjà “En Marche” … ou, autre façon de le dire : “En Marche”, est déjà le “Rassemblement National” … Au cours des prochaines années, ce ne peut donc être que une “querelle de chefs” entre lui, Marion Maréchal, Wauquiez, Mélenchon, Marine le Pen … etc .. etc … sans doute … – pour diriger ce “Rassemblement National en marche” des EXTRÊMES-DROITES LIBERALES, POPULISTES et “AUTORITAIRES” …. MACRON présentant l’originalité parmi tous ceux-la, d’être TRES, TRES ANTI-SOCIAL, misant carrément, sur l’EXACERBATION des INEGALITES.

  7. Pourriez-vous donner la date de diffusion de ce sondage ?

  8. Je ne pense pas qu’il soit à l’origine de ce sondage. Il a autre chose à faire. Cependant ce type de sondage est inquiétant par rapport aux personnes habilitées à l’éditer et le diffuser. Ca, c’est vraiment pas bon et signe le risque d’une dérive inacceptable.

  9. L’institut de sondage pose des questions en fonction de ce que son client lui demande, et c’est ça qui est inquiétant : les questions posées semblent faites pour évaluer la possibilité d’une vraie dictature.
    Macron est un homme dangereux, très dangereux …

  10. “Sauf que le parti macroniste n’est pas le commanditaire de cette enquête. C’est la Fondation Terra Nova, positionnée à gauche, qui en est à l’origine.”
    https://www.huffingtonpost.fr/2018/06/19/qui-a-commande-ce-sondage-polemique-que-lrem-a-envoye-a-ses-adherents_a_23462705/?utm_hp_ref=fr-homepage

    je comprends que c’était très tentant de taper direct sur LREM, mais si vous aviez un sociologue près de vous, il aurait directement vu que c’était une étude et vous aurait sûrement demandé de patienter avant de taper…

  11. Maceira Jules

    La gloire de ce président sera un deuil éclatant !!

  12. On pourrait aussi se dire que ce questionnaire a été fait pour débusqué les lepenistes… non? il permet de savoir à qui on a affaire, c’est bizarre ok provocant comme méthode mais l’histoire ne dit pas comment ce questionnaire est traité et qui est retenu…

  13. Avant même l’élection présidentiel, je pensais que M.Macron était plus “dangereux” que Le Pen. Depuis que le terme Jupiter est arrivé, je le nomme “Juphitler”…..J’aimerai tant me tromper, avoir tort et exagérer! Mais chaque jour ou semaine m’apport d’autres signes sérieux d’inquiétude. La démocratie est fortement menacée, le clivage réel riches/pauvres est de plus en plus visible, les libertés individuelles et collectives sont en recul, les trois mots de la devise française se vident de sens! Je ne suis pas d’un naturel pessimiste, mais je commence à avoir peur!

  14. Bonjour, vous me dégouttez,

    sérieusement, vous prenez une information banale et vous la retourner dans votre sens.
    c’est a la limite du fake news, mais c’est en tout cas de a manipulation d’information.

    ce sondage, réalisé par un institut indépendant de LREM, sur lequel LREM n’as pas eu de droit de modification des question, ils n’ont fait que transmettre les questions aux adhérents, ce sondage a pour objectif de cerner le profil politique “type” d’un adhérent LREM. c’est purement scientifique, macron n’as rien a voir la dedans …

    qui plus est les questions posées sont plutôt “types” dans ce genre de sondage, y’as tout bonnement rien de coquant quand on s’y connais ! Alors du bon sens, mais aussi un sens critique et de la pédagogie, ce que je ne vois pas ici…

  15. Cette homme la est dangereu, c est étonnant que personne ne s inquiète plus que ça ? On sera étonné de constater comme les erreur reviennes au galop… Au arme citoyens.

  16. PUTAIN!….MAIS VOUS AVEZ VRAIMENT D’LA
    MARDE DANS LES YEUX .LES.GARS!!!…RIEN QU”D”AVOIR VU SA”FAKE FACE”…DURANT VOS”CAMPAGNES D’ÉLECTION”… VOUS AURIEZ DÛ”PERCUTER UN PEU”!!…MAIS NON:…’ZAVEZ EU”PEUR”COMME VOS ANCÊTRES GAULOIS!!..

  17. Francois le francais

    Les questions posées sont des bonnes questions, je ne vois pas pourquoi elles sont polémiques.
    Cela se voit que vous ne subissez pas là pression quotidienne de l’islam dans nos quartiers. J’étais en Turquie la semaine dernière il n ‘y a pas une femme voilée…contrairement à la région parisienne.
    Je ne comprends pas comment vous pouvez accepter cette invasion massive de cette idéologie destructive.
    Vous espérez voir vos futurs electeurs c’est tout juste lamentable, l’islam politique n’a pas besoin de vous pour exister.
    Macron est le premier président depuis plus de 20 ans qui essaye de changer la France, il est plus que temps. Donc arrêtez vos polémiques, vous prétendez défendre les français en difficulté, combien d’emplois non fonctionnaires avez vous créés ou préservés ? => zero !

  18. Je me suis tjrs demandé comment surgissaient les guerres civiles. Quand je discute avec des macroniens je pige et j’ai peur pour les années à venir !!

  19. Pourquoi demander l’avis des Macroniens ,en touts cas ce n’est pas pour prendre des bonnes idées pour le Peuple ,mais ,il est preneur des mauvaises idées qui nous enfonceraient un peu plus .De toute façon ,c’est un dictateur et à ce titre il fera ce qu’il voudra comme d’habitude ! c’est un hypocrite qui veut faire croire qu’il laisse les gens de son parti décider de ce qui est bien et de ce qui est mal dans sa façon de gouverner ,alors qu’il le sait très bien, il ne tiendra pas compte de leurs idées d’imbéciles ,il continuera à nous saigner à blanc ! seule une révolte massive du Peuple peut en avoir raison ,on a plus grand chose à perdre et si on veut conserver le peu qu’il nous reste c’est la seule solution

  20. 6 millions de fainéants !

    Les chômeurs sont des profiteurs qui ne cherchent pas de travail ! Entend-t-on dire dans certains milieux qui se complaisent à stigmatiser. Il y a peut-être 20% de fainéants dans toutes les catégories sociales, mais néanmoins, il reste bien 5 millions d’authentiques chômeurs incompressibles parce qu’il n’y a pas 5 millions d’offres d’emplois disponibles en France. Entre les recrutements et les licenciements le nombre des emplois vacants non pourvus sur le territoire est, bon an mal an, d’environ 500 000. Dans ces conditions comment reprocher aux gens de ne pas trouver de travail dans un Pays où il n’y a plus de travail ? Et, par quel miracle le chômeur dunkerquois, sans moyen, pourrait-il aller prendre un poste à Bordeaux où à Lyon. Quelle solution offre t’on aux millions de licenciés “économiques”, aux millions de demandeurs d’emploi impuissants, qui subissent les baisses de commandes, les délocalisations, l’incurie et l’égoïsme économique qui plombent l’activité ? Que sont devenus nos ingénieurs, nos usines de machine outil, de mécanique, d’armurerie, du ferroviaire, de fonderie, de sidérurgie, de chaudronnerie, de filature, de verrerie, d’horlogerie … Les travailleurs sont pauvres, mais pas encore au fond du trou, il reste le niveau du Burundi. Les salaires et les retraites très bas non seulement n’augmentent pas, mais ils diminuent du fait des contraintes et obligations diverses, impôts, taxes, amendes et charges, sur les cartes d’identités, le permis de conduire, les passeports, les appels payants, les autoroutes, la privatisation des biens communs … tout cela appauvri les ouvriers, les classes moyennes et les jeunes gens. Combien ne peuvent plus se soigner, payer les études de leurs enfants ! Pire encore la misère des 8 millions d’êtres humains de notre Quart-monde. Lorsque 10% d’égoïstes sans moral se repaissent du superflu.
    – En quoi consiste le credo du régime technocratique Macron, dont l’instigateur est le Medef (syndicat d’orientation réactionnaire) sinon d’une politique de classe qui consiste : à punir et à appauvrir davantage encore, les familles qui après 25 ans dans l’entreprise se retrouvent à la rue : en réduisant leurs indemnités de licenciement et de chômage ainsi que sa durée, puisque ce sont eux les boucs émissaires dans cette situation, comme le clame et veut le leur faire croire la duplicité ambiante, relayée en cela par les médias et les “experts” valets dont aucune critique ne fuse. Une chose est certaine, il n’y a pas de responsabilité managériale. Pourtant on a bien vu que les récents 40 milliards d’aide de l’Etat et les allègements de charges n’ont strictement rien apporté en terme d’emploi, pas plus que les milliards d’aides distribués depuis 30 ans sous l’empire des différents gouvernements. Les milliards d’aides et les très bas salaires ouvriers, n’expliquent pas le manque de compétitivité des entreprises ! On s’interroge …
    – Pour ceux qui ont encore un travail : c’est la réduction des salaires, l’augmentation des horaires, les emplois précaires, la flexibilité, l’individualisation et le démantèlement des protections du Code du travail. Dire qu’un employé peut affronter seul son patron, c’est faire fi des rapports de force hiérarchiques et c’est le retour à l’arbitraire. Annoncer que les employeurs ne savent pas lire les 300 pages utiles du Code du travail et qu’il convient de le réduire, voire de le supprimer, c’est se moquer du législateur, de l’histoire sociale, de la démocratie et les prendre pour des idiots. Inquiétant, le recours au 49/3 montre la main mise d’une politique discrétionnaire pour cinq ans. Devra t-on dorénavant pour le confort de certains, réformer tous les codes Dalloz ?
    – Le Medef et Macron disent qu’en facilitant le licenciement, ils vont accroître le nombre des emplois. Il nous disent aussi qu’en réduisant les salaires, en diminuant les retraites (CSG) et les minima sociaux, en augmentant les charges et les impôts des pauvres et en supprimant les impôts des riches, ils vont relancer l’économie du Pays ! Qui peut croire à de telles fadaises et contrevérités ? Plutôt que de toujours brimer les pauvres gens, ne serait-il pas plus judicieux et urgent, parmi les moyens disponibles pour relancer l’économie solidaire dans l’intérêt général et le plein emploi, enjeu crucial, de procéder à un bouleversement des paradigmes et des mentalités, « un new deal ». Par exemple : en réduisant tout de suite les écarts salariaux de 1 à 30, en répartissant les charges de travail, en distribuant les fruits du travail et de la finance équitablement entre tous, en réduisant les frais de bouche, la pompe de l’État et des hauts fonctionnaires sur le modèle des pays du Nord l’Europe, en instituant le contrôle des prix, des marges et de la qualité, en interceptant les sommes immenses de l’évasion et de l’optimisation fiscale, en développant les industries des énergies renouvelables, de l’isolation du bâti et de l’écologie. Mais aussi en mettant en place très vite le revenu universel jeunes et un Erasmus pour tous les jeunes de 15 à 30 ans. Imaginez, un instant, la progression rapide et considérable de telles mesures pour la reprise économique et le niveau de vie de tous, pour la joie de vivre retrouvée dans le Pays ! Et, si les instigateurs de l’affaiblissement de l’Etat protecteur, de la dérégulation et de la marchandisation de tout, qui s’enrichissent au dépend de la communauté veulent s’expatrier, qu’ils s’en aillent, bon débarras ! o. godin

  21. Ratapoil Gugus

    C’est un drole de mélange … par contre, je ne comprends pas pourquoi “préserver les traditions” et l’islamophobie/xénophobie sont dans le même sac. Mystère.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*