Ces questions hallucinantes qu’En Marche pose à ses militants dans un sondage

Crédits photo : présidence estonienne de l'Union européenne


« La France doit avoir à sa tête un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du parlement ni des élections »…

Voici l’unes des affirmations inquiétantes sur lesquelles les militants de « La République En Marche » sont invités à se positionner dans un long sondage réalisé avec Terra Nova. À l’intérieur, les militants sont interrogés sur leur situation personnelle (emploi, situation familiale, niveau de revenu, etc.), sur leur engagement dans le parti (participation ou non à des actions, satisfaction vis-à-vis de l’engagement) ou encore sur leurs opinions concernant la situation politique du pays (pertinence du clivage gauche-droite, action du président de la République, etc.).



Les questions portent également sur l’orientation économique et sociale du pays. Il est notamment demandé aux militants s’il faut « augmenter ou diminuer » : « la sévérité des peines pour les délinquants », « le temps du travail légal pour les salariés », « le déficit budgétaire de l’État », « le nombre de réfugiés et de demandeurs d’asile accueillis en France », « la fiscalité et les charges des entreprises », « le nombre des fonctionnaires », « les investissements publics pour soutenir l’agriculture biologique » ou encore « le montant du salaire minimum ». À chaque fois, il est possible de répondre dans un champ allant de « fortement diminuer » à « fortement augmenter ». On comprend sans trop peiner la logique libérale qui les sous-tend.

Des questions inquiétantes !

Mais d’autres questions sont pour le moins inquiétantes. En plus de celle énoncée en début d’article, on trouve d’autres affirmations hallucinantes vis-à-vis desquelles les militants de « La République En Marche » sont invités à se positionner. Et notamment les suivantes, largement empruntées au vocabulaire de l’extrême droite  : « L’islam est une menace pour l’occident », « On ne se sent pas chez soi comme avant », « Il faut préserver les traditions », « Il y a trop d’immigrés en France », « Les chômeurs peut trouver du travail s’ils le veulent vraiment »… Du Le Pen dans le texte !

Captures d’écran du sondage

Il y a quelques jours, le New York Times publiait les résultats d’une étude qui aboutissait à la conclusion que « les centristes sont les plus hostiles à la démocratie » (voir la traduction réalisée par Le Média). De quoi soulever de nombreuses questions sur la pratique monarchique du pouvoir qu’a Emmanuel Macron. Et de quoi être sérieusement inquiet lorsque le parti qui gouverne le pays demande à ses militants s’ils sont d’accord avec l’affirmation : « La France doit avoir à sa tête un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du parlement ni des élections »…


Cet article a été modifié le 02.08.2018 12:53

Antoine Léaument: Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

Voir les commentaires (27)

  • Pour moi la question : " les enfants d'immigrés nés en France sont-ils des Français comme les autres?" m'effraie tout autant :
    "Les enfants d'immigrés" sans spécifier si on parle de "migrants" (je manie ce mot avec précaution, il a un aspect péjoratif que je n'apprécie pas) ou d'immigrés "réguliers" (entendez par là qu'ils ont au moins un titre de séjour), ou encore de ceux installés en France depuis longtemps (et qui, par exemple, sont concentrés dans les banlieues).
    De qui parle t-on, de tous ?
    Et pire:
    Quel but poursuit-on en posant pareille question ?
    Si ce n'est tester le niveau de tolérance de leur électorat à la ségrégation.
    Je ne suis pas pessimiste de nature, pourtant j'ai l'impression que nous nous acheminons d'un pas rapide vers des jours sombres.

    • oui, effectivement
      Dans mon cas, j'habite en Argentine et personne ne me demande jamais rien, pourtant je suis émigré
      On m'a seulement demandé il y a 2 ans de régulariser en demandant le statut de résident permanent
      Ce que j'ai fais et qui m'a été octroyé en quelques mois sans tracasseries administrative. Pourtant je n'ai pas de fortune, je n'y travaille pas, j'y vais 6 mois par ans

    • Qu'est ce que c'est un français, un allemand, un espagnol, un italien, un libyen, un turc, un congolais, ? Ha ce sont des humains ! Habitants de la planète terre ! La planète est donc leur lieu de naissance. Bref : ils sont de l'espèce humaine

    • "Je ne suis pas pessimiste de nature, pourtant j’ai l’impression que nous nous acheminons d’un pas rapide vers des jours sombres." et .... ce n'était pas qu'une impression!
      En 2017 mes bulletins de vote (2ème tour auquel je n'ai finalement pas participé, ne voulant pas cautionner leur mascarade) étaient: "Macron en 2017 c'est la vaseline pour LePen en 2022" l'un, et l'autre était plus résumé: Macron 2017 = LePen 2022" ) et je m'étais trompée car ça se passe encore plus vite!

  • Pour y avoir répondu (je ne suis pas adhérent mais je reçois des infos par "veille" politique, disons). Il y a également des question sur la personne de M Macron qui me semblent dénoter une certaine personnalisation du pouvoir avec, naturellement, les dangers potentiels de ce genre d'errements ...

    Cdlt.

    Lou

  • En toute sincérité, je crois vraiment que, dans le langage familier, on peut vraiment dire que Macron "ne se sent plus pisser" !
    Sa fonction lui est monté à la tête, il est totalement hors sol, comme illuminé ! C'est absolument dramatique d'avoir comme Chef de l'Etat, un homme qui a perdu toute mesure depuis qu'il vit dans les ors de la République ! Et surtout, c'est très inquiétant pour la suite du quinquennat !

  • De toute maniere Macron c est un dictateur ! Il n aime pas les vieux les pauvres etc qu il ne vienne pas dans ma commune car moi je ne me priverait pour lui crier dessus j en ai rien à foutre de sa gueule !

  • En tant que responsable de la comm' numérique de Mélenchon, comment pouvez-vous prendre la responsabilité de répandre ce sondage fake ?
    Les autorités ont été informées.
    Cordialement.

  • Effectivement , ca fait peur : Donc finalement " le "Rassemblement National" est déjà "En Marche" ... ou, autre façon de le dire : "En Marche", est déjà le "Rassemblement National" ... Au cours des prochaines années, ce ne peut donc être que une "querelle de chefs" entre lui, Marion Maréchal, Wauquiez, Mélenchon, Marine le Pen ... etc .. etc ... sans doute ... - pour diriger ce "Rassemblement National en marche" des EXTRÊMES-DROITES LIBERALES, POPULISTES et "AUTORITAIRES" .... MACRON présentant l'originalité parmi tous ceux-la, d'être TRES, TRES ANTI-SOCIAL, misant carrément, sur l'EXACERBATION des INEGALITES.

  • Je ne pense pas qu'il soit à l'origine de ce sondage. Il a autre chose à faire. Cependant ce type de sondage est inquiétant par rapport aux personnes habilitées à l'éditer et le diffuser. Ca, c'est vraiment pas bon et signe le risque d'une dérive inacceptable.

  • L'institut de sondage pose des questions en fonction de ce que son client lui demande, et c'est ça qui est inquiétant : les questions posées semblent faites pour évaluer la possibilité d'une vraie dictature.
    Macron est un homme dangereux, très dangereux ...

Articles en relation