VIDÉO – La maternité du Blanc ne doit pas fermer !

Le 27 juin 2018, la maternité du Blanc, une petite ville située en zone rurale, dans l’Indre (36), a fermé de manière soi-disant « temporaire », pour les mois de juillet et août. Sauf que comme chacun le craignait, elle n’a pas ré-ouvert à la date prévue.

C’est en réalité sa fermeture définitive qui est en train de se préparer. En effet, l’autorité régionale de santé (ARS) a publié à la fin du mois d’août un communiqué pour indiquer la mise en place d’une « mission d’expertise externe et pluri-professionnelle » pour « disposer d’un avis objectif sur les conditions à réunir pour une reprise des accouchements sur le site du Blanc dans un cadre de confiance pour les femmes concernées, et des conditions et mesures spécifiques qui seraient à organiser du fait de l’éloignement géographique ». De la langue de bois qui ne laisse pas de doute sur l’intention de trouver un prétexte pour fermer définitivement la maternité du Blanc.



Face à cette menace, les personnels hospitaliers, usagers, élus locaux et habitants des environs ont décidé de ne pas se laisser faire. Ils appellent à une grande mobilisation le samedi 15 septembre à 16h devant la mairie du Blanc. Avec une consigne : venir avec des T-shirts rouge pour montrer notre colère. Soyons donc aussi nombreuses et nombreux que possible ce jour-là dans les rues du Blanc pour défendre le service public en zone rurale !

LES ÉVÈNEMENTS FACEBOOK :
Pour la maternité du Blanc
Pour la gare d’Argenton-sur-Creuse
Pour l’action ramassage des déchets à Châteauroux

LES LIENS UTILISÉS POUR CETTE VIDÉO :
La maternité du Blanc fermée jusqu’en octobre : l’ARS a menti, honte aux responsables !
Au Blanc, dans l’Indre, maternité en sursis
Indre : la maternité du Blanc fermée temporairement cet été, faute de personnels
Entre sourires et incertitudes Jules-Ferry fait sa rentrée

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*