VIDÉO – J’explose une émission anti-Mélenchon en direct

  • 879
  •  
  •  
  •  
  •  

Le samedi 20 octobre 2018, j’étais l’invité d’une émission dont le contenu, les images utilisées et les mots employés étaient destinés à flétrir Jean-Luc Mélenchon.

Sur le plateau, j’ai donc dénoncé ce dispositif à charge, soulignant que les images étaient tronquées, relevant les mots-clés employés par les participants pour pourrir Jean-Luc Mélenchon et rappelant ce que nous avions subi ces derniers jours. «Ulcéré», comme ils disent, j’ai menacé de quitter le plateau s’ils ne baissaient pas d’un ton.



Dans cette émission, j’ai tout de même rappelé le caractère illégal de la perquisition au siège de la France insoumise. J’ai essayé de faire sentir ce que représentait pour un honnête homme le fait d’être perquisitionné par la police à son domicile et de vivre plusieurs heures d’auditions. Enfin, j’ai dénoncé le manque d’indépendance de la justice.


  • 879
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

4 commentaires

  1. Bonjour. Attention à l’argument purement juridique : https://www.anti-k.org/…/non-la-perquisition-subie-par…/ Non pas que je rejoigne l’avis « radical » défendu par ce papier, j’y identifie la tautologie « ben si la police s’est déplacée, c’est bien qu’il doit y avoir des soupçons » (qui prouve que l’idéologie, c’est quelque chose !), mais il est assez bien étayé, donc convaincant, pour montrer que, si illégitimes soient-elles, ces perquisitions étaient légales jusque dans leurs modalités…

  2. Totalement insupportable. Ces gens-là ne méritent aucune attention sérieuse !

  3. Bonjour Antoine,

    Je suis allé jusqu’au bout de la vidéo.
    En effet, c’est ahurissant cette mauvaise foi.
    La journaliste qui te dit que tu pourras intervenir et qui ensuite te donne la parole pour te la couper à chaque fois que tu la prends, l’autre imbu de sa personne, arrogant et sans talent qui récite son édito plus que vulgaire, la jeune journaleuse qui récite sa leçon et qui est toute contente de l’effet qu’elle croit avoir produit en évoquant le bouton de la bombe atomique et qui en réalité la fait passer pour une gourde.

    Et enfin Mazerolle qui a dû sentir que ton calme et ta simplicité contrastaient avec le mépris et la suffisance de ces parvenus à rien, a préféré changer de ton et ménager la chèvre et le choux en essayant de retrouver une posture de journaliste neutre.

    Mais le mal était fait et le résultat est que tout le monde a pu comparer les abus de la meute avec la retenue de la proie.

    Le résultat s’est vu aujourd’hui où Alexis Corbière a participé à une émission qui a gardé sa correction en laissant notamment Alexis s’exprimer.

    Bref.

    Soutien total à vous tous.

    Gilles

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*