sondage melenchon macron gilets jaunes

SONDAGE – Gilets jaunes : Macron au fond du trou, Mélenchon en forte dynamique

  • 4K
  •  
  •  
  •  
  •  

Alors que la mobilisation des gilets jaunes bat son plein, les Français tournent leur colère vers Emmanuel Macron. C’est en tout cas le principal enseignement du sondage Kantar Sofres Onepoint pour Le Figaro magazine publié ce 6 décembre 2018. Emmanuel Macron y apparaît en forte baisse. Ainsi, seuls 21% des Français déclarent désormais avoir encore confiance dans le chef de l’État « pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement ». Un chiffre en baisse de 5 points. À l’inverse, 77% des Français ne lui font plus confiance, un chiffre en hausse de 6 points. Ils sont même 57% à déclarer ne lui faire « pas du tout confiance », un chiffre en hausse de… 13 points. Une véritable gifle contre le président.

macron sondage mauvais

Il atteint ainsi le même niveau que François Hollande à la même période de son quinquennat… à une différence près : c’est que les Français jugent la situation de notre pays plus mauvaise que sous le quinquennat précédent. En effet, lorsqu’on les interroge sur le sujet, 84% répondent que « les choses ont tendance à aller plus mal ». Un chiffre en explosion de 21 points sur trois mois ! Et un niveau qui n’avait pas été connu sous Hollande avant sa mi-mandat.



Dans le détail, Emmanuel Macron apparaît comme définitivement coupé des catégories populaires du pays. 86% des employés n’ont désormais pas confiance en lui, un chiffre en hausse de 4 points. Surtout, 93% des ouvriers ne lui font pas confiance, un chiffre en véritable explosion de… 13 points sur un mois ! Désormais, seuls 6% d’entre eux ont encore confiance en lui. Même dynamique négative pour le président du côté des retraités et des personnes sans activité : 75% d’entre eux ne lui font plus confiance, soit une hausse de 8 points en un mois.

Jean-Luc Mélenchon en forte hausse

Mais si Emmanuel Macron s’effondre littéralement dans ce sondage réalisé en plein mouvement des gilets jaunes, son principal opposant politique est, lui, en très forte dynamique. Jean-Luc Mélenchon apparaît en effet en hausse de… 8 points lorsqu’on interroge les Français sur les personnalités politiques dont ils souhaiteraient qu’elles « jouent un rôle important au cours des mois et des années à venir ». Avec 29 % de réponses favorables, Jean-Luc Mélenchon apparaît en deuxième position du classement, derrière Nicolas Hulot qui a indiqué son retrait de la vie politique après sa démission du gouvernement.

Il faut dire que les porosités semblent très nombreuses entre la France insoumise et le mouvement des gilets jaunes. D’abord parce que, comme nous l’écrivions il y a quelques jours, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon est celui dont les sympathisants soutiennent le plus activement les gilets jaunes. Ensuite, et c’est sans doute la principale raison, parce que le programme politique proposé par ces derniers partage un très grand nombre de points avec « L’Avenir en commun », le programme porté par Jean-Luc Mélenchon lors de l’élection présidentielle.



La France insoumise a d’ailleurs réalisé une étude sur ces nombreuses porosités programmatiques, de même que le journal Le Monde. Les deux documents montrent combien les revendications des gilets jaunes en matière sociale, écologique et démocratique s’approchent du programme proposé un an et demi plus tôt par la France insoumise. De quoi expliquer, sans nul doute, la très forte progression dans les sondages de celui qui était le candidat de cette formation politique à l’élection présidentielle : Jean-Luc Mélenchon.

Cet article vous a intéressé ? Abonnez-vous à la Newsletter en cliquant ici.


  • 4K
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

10 commentaires

  1. Torrey Canyon

    Cette similitude des programmes , n’est pas étonnante quand on sait que le programme de la France Insoumise a été travaillé à la basse et avec les association secteurs par secteurs, le programme n’est aps sortie de la Tête de Mélenchon ni des cadres, il y a eut par dossiers (cahiers), 20 dossiers, des groupes d’acteurs du terrain qui ont planché et soumis leur conclusion à une convention nationale en décembre 2016. Pas étonnant donc que ce qui est remonté à l »poque remonte encore maintenant

  2. Et si les « gilets jaunes » étaient un sous-marin ou le Cheval de Troie de LFI ? Réponse samedi.

    • GONCALVES BRUNO

      Oui,bien sur,et moi je suis un de leurs hommes requins(oui grenouille c’est un peu leger pour un insoumis),et nous allons mettre tous les riches au travail dans les champs et les intellectuels et les journalistes(vous remarquerez que je ne mèlange pas les deux)au goulag,et puis nous allons quitter l’europe et entrer dans le grand marché de poutine…

  3. En France, c’est extrêmement facile d’être populaire : il suffit de faire croire qu’on peut à la fois faire plus de social (retraite à 60 ans, hausse des salaires, augmentation de la protection sociale, baisse du temps de travail, etc….), moins d’impôts, que la dette peut se creuser à l’infini (nos enfants nous remercieront …) et que pour augmenter le pouvoir d’achat, il n’y a que prendre dans la poche des quelques riches suffisamment stupides pour rester en France pour se faire tondre … Cherchez l’erreur
    La réalité en malheureusement plus complexe : la richesse n’existe que si le pays la crée. Pour créer de la richesse (puis la répartir), il faut des entreprises qui sont compétitives et des entrepreneurs à qui on donne envie d’entreprendre. Tous les peuples du monde ont compris ça. Apparemment, ce n’est pas le cas chez nous…

    • Ahaha oui c’est exactement comme ça que ça marche. D’ailleurs regardez ce que ça donne chez nous cette méthode !

      • Agatha oui c’est exactement comme ça que ça marche. D’ailleurs regardez ce que ça donne chez nous cette méthode (France championne des taxes) !

    • GONCALVES BRUNO

      Alors si on commence par lutter contre l’évasion fiscale,80 milliards,par faire payer les entreprises tels les gafas ou total qui en plius pollue,lutter contre l’optimisation ficale,aller dire au FMI que cela ne peu pas durer que les banques empruntent gratuitement pour les repreter ensuite au gouvernement avec interet CA N’EST PAS DU VOL CA?et puis quand les banques se sont retrouvées dans la merde l’etat francais est venu a leur secours non?alors elle pourraient faire un effort.

  4. Il est évident que le programme de la France Insoumise  » L’avenir en commun  » coincide avec les revendications des gilets jaunes. Les deux mouvements surgissent de la citoyenneté et ont une raison d’être populaire pour le bien être populaire. Je suis heureuse que JL Melenchon monte dans l’appréciation des français, car cela va dans le sens de l’espoir d’avoir en France un gouvernement populaire et vraiment patriote, en défense des vrais intérêts de la France. Jean Luc Melenchon est un leader éclairé et vraiment engagé avec les besoins des français et avec l’écologie. Je suis outré que Macron soit resté muet, en attendant froidement de compter les morts à la veille de la manifestation des G J à Paris. C’est un homme qui en plus de son profond mépris du peuple nous montre sa grande lâcheté. Il n’a aucune stature en tant que homme politique, ni en tant que homme tout court. C’est un être petit, mesquin et froid. Il ne pourra plus appliquer son programme de reformes. La France ne le lui permettra pas. A moins qu’il ne décide, tel un Bashar El Assad de tourner la répression de l’Etat contre son peuple. Et dans ce cas, le monde le saura et l’histoire le jugera.

  5. Je trouve que la comparaison du Monde est une fois de plus orientée pour rapprocher LFI et RN, leu sport favori.
    Sur la retraite à 60 ans https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/05/03/marine-le-pen-repousse-la-retraite-a-60-ans-a-la-fin-du-quinquennat_5121744_4854003.html, je pense qu’une seule ligne verte aurait suffit.
    On ne peut pas mettre 2 lignes vertes à Mélenchon sur la fin de la hausse des taxes sur les carburants et l’accuser de faire volte face sur le diesel…
    Je ne me rappelle pas que l’avenir en commun donnait le choix entre RSI et régime général… pour moi c’est fin du RSI non ? donc 2 lignes vertes.

  6. la porosité existe, certes, mais maintenant comment réaliser le rapprochement politique des deux mouvements GJ ET fi c’est une autre paire de manche

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*