gilets jaunes chateauroux acte 12
Crédits photo : Antoine Léaument

Gilets jaunes : manifestation record à Châteauroux pour l’acte 12

  • 360
  •  
  •  
  •  
  •  

Cet article a également été publié sur Ouste !

Ce samedi 2 février se tenait l’acte 12 de la mobilisation des gilets jaunes partout en France. À Châteauroux, plus de 1 500 selon la Nouvelle République se sont rassemblées dans les rues de la ville. Du jamais vu depuis le début du mouvement ! C’est plus de dix fois plus que la semaine précédente.

Rassemblés dès 10h30, pour certains, au Mail Saint-Gildas, les gilets jaunes se sont mis en marche dans les rues de la ville à 14h. Le centre-ville étant bouclé par la police, ils ont manifesté dans le calme sur le parcours déclaré auprès de la préfecture pendant près de deux heures. Certains d’entre eux portaient des bandages pour rendre hommage aux victimes de la répression policière du mouvement ordonnée par Castaner et Macron. On compte en effet à ce jour près de 2 000 gilets jaunes blessés du fait de cette répression, parmi lesquels des mutilés graves : dix-huit ont perdu un œil et quatre ont perdu une main.



Dans la manifestation de Châteauroux, que nous avons suivie en direct pendant toute sa durée (voir la vidéo ci-dessous), nous avons pu constater que les gilets jaunes portaient trois grands types de revendications : sociales, démocratiques et écologiques.

Des revendications sociales, démocratiques et écologiques

Concernant les revendications sociales, les choses sont simples : les gilets jaunes de Châteauroux dénoncent des fins de mois (et même des milieu de mois !) difficiles pour le grand nombre tandis que quelques uns se gavent d’argent servi par Macron. Plusieurs ont ainsi dénoncé des mesures comme la suppression de l’ISF ou encore l’utilisation de l’argent du CICE pour des grandes boîtes comme Carrefour, qui versent des dividendes et licencient, plutôt que pour aider les PME et TPE qui sont contraintes de mettre la clé sous la porte.

Au niveau des revendications démocratiques, la première est évidemment le RIC ou « Référendum d’initiative citoyenne », qui permettrait aux citoyens de proposer une loi, d’abroger une loi ou de dégager un élu en cours de mandat. Concernant les élus, beaucoup dénoncent aussi des représentants qui ne représentent pas réellement le peuple : certains critiquent l’absence de proportionnelle, qui donne une Assemblée nationale macroniste quand les résultats de l’élection présidentielle donnaient quatre partis ou mouvements autour de 20% chacun (la France insoumise, En Marche, LR et le FN) ; d’autres dénoncent les « privilèges » dont jouissent des élus, des ministres ou même les anciens présidents de la République.



Enfin, plusieurs nous ont parlé, dans la manifestation, des enjeux climatiques, démentant l’idée, répandue par Macron et sa bande, que les gilets jaunes ne seraient pas sensibles à ces questions. L’un d’entre eux évoquait même l’idée de la décroissance et le fait que consommer certains produits enrichissait surtout les « gros » comme Amazon au détriment des « petits », de la production locale et de l’environnement.

Au final, la mobilisation de Châteauroux était un véritable succès. Aux alentours de 17h, la manifestation s’est peu à peu dispersée. En partant, beaucoup évoquaient déjà la suite des actions avec la grève générale du mardi 5 février et l’acte 13 du samedi 9 février. Rendez-vous est donc donné dans la rue pour la suite du rapport de force entre le peuple et Macron.

Cet article vous a intéressé ? Abonnez-vous à la Newsletter en cliquant ici.


  • 360
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*