Covid-19 : ras-le-bol des décisions absurdes !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des problèmes pour lire cette vidéo ? Cliquez ici pour la lire sur YouTube

Le vendredi 29 janvier 2021, j’étais l’invité de l’émission «votre instant politique» pour parler de la gestion de la crise du coronavirus par le gouvernement et de la potentielle mise en place d’un nouveau confinement.

J’ai appelé à préparer des alternatives au confinement, notamment en mettant en oeuvre une société de roulement. J’ai aussi expliqué que le gouvernement devait commencer à se poser la question du consentement à ses décisions, ce qui à mon avis repose sur deux choses : premièrement la légitimité de ces décisions, deuxièmement leur logique et leur compréhensibilité. J’ai ainsi donné l’exemple de deux situations absurdes provoquées par la mise en place du couvre feu à 18h.

Nous avons également longuement abordé la question du vaccin. J’ai expliqué que le problème de l’approvisionnement reposait d’abord sur le fait que les entreprises privées ne mettaient pas à disposition leurs brevets, ce qui occasionne des problèmes de production. J’ai aussi parlé de l’attitude absurde du gouvernement français qui fait la sourde oreille à la proposition du gouvernement russe de co-produire un vaccin avec notre pays. J’ai aussi pris l’exemple de la Serbie qui vaccine massivement sa population grâce au vaccin chinois.

Enfin, les échanges ont porté sur la situation des étudiants. J’ai expliqué qu’ils traversaient une situation encore plus précaire que d’habitude avec la fermeture des bars et restaurants qui les emploient souvent pour des petits boulots et j’ai rappelé la proposition de la France insoumise d’étendre le RSA aux jeunes de 18 à 25 ans. J’ai aussi parlé de la souffrance psychologique des plus jeunes et ai appelé à se préparer à affronter la maladie et ses conséquences sur le long terme.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*