Macron = répression et autoritarisme

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mardi 16 mars 2021, j’étais en débat face à la députée LREM Bérangère Couillard alors que la loi « sécurité globale », qui interdit notamment de filmer les policiers, arrive devant le Sénat. J’ai expliqué que ce projet de loi contenait de nombreux articles liberticides, notamment la surveillance par drones avec reconnaissance faciale.

Face à la députée Couillard, j’ai expliqué que le régime macroniste ne tenait que par sa police et qu’il n’était pas possible de répondre à la mise en cause de la police par la violence et la répression. J’ai notamment expliqué que le droit de manifester devait être garanti et non pas traité comme un ennui négligeable qui se règlerait à coup de LBD et d’yeux crevés. J’ai dit comment dans tous les domaines, l’autoritarisme du macronisme devenait une évidence.

Enfin, j’ai expliqué que pour lutter contre le terrorisme, il ne fallait pas donner des armes à feu le soir aux policiers mais bien renforcer les moyens du renseignement comme Pharos afin de détecter et neutraliser les terroristes avant qu’ils ne commettent des actes criminels et non après.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*