Vaccins : j’explose ce député LREM

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dimanche 22 mars 2021, j’étais l’invité de CNews pour un débat avec un député LREM, un député LR et le maire PS de Sarcelles pour parler de la gestion de la crise du coronavirus par le gouvernement. J’ai dit qu’il fallait que la France demande à l’OMC la levée des brevets sur les vaccins comme le demandent l’Inde, l’Afrique du Sud et 50 autres pays, pour permettre de produire massivement des vaccins partout dans le monde et faire face à la pénurie actuelle.

Concernant le vaccin, toujours, j’ai expliqué que les Russes nous avaient proposé en novembre 2020 de produire leur vaccin Spoutnik V et qu’il avait fallu 5 mois à la France pour dire «non» alors même que des chercheurs français considèrent que ce vaccin est efficace à 92%. J’ai donné l’exemple du Maroc qui vaccine plus vite que la France après avoir fait appel aux vaccins russes et chinois. J’ai aussi expliqué qu’il était temps, désormais, de réquisitionner Sanofi qui s’était montré incapable d’être utile à la France alors que les Français gavent cette entreprise d’argent avec le crédit impôt recherche.

J’ai dit également que la cacophonie du gouvernement sur le confinement, déconfinement, couvre-feu, attestations, pas attestations rendait compliquée la compréhension de la stratégie macroniste pour faire face à la crise sanitaire. J’ai aussi dénoncé le rôle néfaste de l’Union européenne dans la gestion de la crise et j’ai posé la question de la raison pour laquelle seuls les vaccins les plus coûteux étaient validés par l’UE. J’ai donc pointé du doigt les liaisons dangereuses entre les responsables européens et les lobbies pharmaceutiques. Enfin, j’ai appelé à ce que la France organise la production massive de filtres à air pour rouvrir les lieux de culture, mais aussi à rouvrir les bars et restaurants en commençant par les terrasses.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*