Napoléon : Macron célèbre un esclavagiste

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 5 mai 2021, j’étais l’invité de CNews pour parler de la commémoration par Emmanuel Macron du bicentenaire de Napoléon Bonaparte. J’ai expliqué que si c’était le rôle de la science historique que d’analyser les aspects positifs et négatifs de l’Histoire, le champ politique devait quant à lui opérer des choix dans les personnages et périodes historiques qu’il sélectionne pour les hommages et commémorations.

Concernant Napoléon Bonaparte, j’ai rappelé les éléments les plus sombres de ses décisions politiques. Au premier rang desquelles se trouve le rétablissement de l’esclavage et la politique violente qui l’a accompagné. J’ai notamment expliqué que la révolte des noirs se battant pour leur liberté avait été sévèrement réprimée par des noyades collectives ou encore par des pratiques de gazage au souffre. J’ai aussi rappelé les propos de Napoléon Bonaparte les plus scandaleux à ce sujet.

J’ai aussi évoqué d’autres éléments du bilan sombre de Napoléon Bonaparte. À commencer par la diminution des frontières de la France à l’issue de son règne. Mais aussi en ce qui concerne la « laïcité » quoique le mot soit anachronique pour la période concernée. J’ai ainsi expliqué qu’avec le Concordat, Napoléon Bonaparte avait aboli les décrets de séparation de l’Église et de l’État promulgués en 1794 et 1795 par la Convention et la Révolution.


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*