Melenchon elysee 2022

Les 51 mesures de Jean-Luc Mélenchon à «Élysée 2022» sur France 2


Le jeudi 10 février, Jean-Luc Mélenchon était l’invité d’«Elysée 2022», sur France 2. Une émission au cours de laquelle il a mis en avant de nombreuses mesures issues de son programme l’Avenir en commun. Nous en avons fait la liste.

1) « Alimenter la recherche fondamentale »

Le candidat de l’Union populaire a rappelé que les recherches sur les coronavirus avaient été interrompues faute d’argent public. Dans l’Avenir en commun, cela correspond aux propositions suivantes :  
→ Financer des plans généraux de thèmes de recherche sur des secteurs d’avenir
→ Rehausser le niveau d’investissement public dans la recherche

2) « Des vaccins parce que je crois à la science »

Le programme l’Avenir en commun prévoit de rendre les vaccins accessibles à toutes et tous :  
→  Élargir le dispositif de la licence d’office et lever les brevets sur les vaccins et autres moyens médicaux de lutte contre les pandémies
→ Mettre en place une conditionnalité des aides perçues par les entreprises privées pour la recherche de vaccins et médicaments
→ Produire et diffuser massivement les vaccins et traitements passés sous licence d’office

3) « Il faut organiser une société du roulement »

Plutôt que les absurdes passes vaccinaux et sanitaires, le candidat de l’Union populaire propose de : 
→ Adopter un plan d’adaptation aux pandémies non liberticide, basé sur la société du roulement et la planification sanitaire

4) « On cesse de faire de l’hôpital une entreprise » 
5) « On commence par arrêter de fermer des lits » 
6) « Si les gens sont partis ce n’est pas à cause de la paye, c’est à cause de ce qu’on leur demandait de faire »

Jean-Luc Mélenchon a pu développer de nombreuses propositions pour l’hôpital, résumées ainsi dans l’Avenir en commun : 
→ Supprimer la tarification à l’acte, revenir à la dotation globale de fonctionnement ainsi que sur les suppressions de lits et de personnels

7) « Faire revenir les gens qui sont partis de l’hôpital public »

Jean-Luc Mélenchon a pu rappeler que le manque de personnel est un des problèmes majeurs de l’hôpital public. Son programme propose la mesure suivante : 
→ Engager un plan pluriannuel de recrutement des professionnels du soin et du médico-social (médecins, infirmiers, aides-soignants et personnels administratifs), revaloriser les métiers et les revenus et augmenter les capacités d’accueil des établissements de santé publics, notamment les hôpitaux

8) « Je suis contre le passe vaccinal »

Sur ce point, son programme est clair et efficace :  
→ Abroger les lois sur l’état d’urgence sanitaire et le passe sanitaire

9) « Je défends l’augmentation du pouvoir d’achat »

 C’est un des axes majeurs du programme de Jean-Luc Mélenchon, qui fait de lui le candidat du pouvoir d’achat : 
→ Porter immédiatement le SMIC mensuel à 1 400 euros nets
→ Revaloriser le traitement des fonctionnaires

10) « Par décret, je décide que les prix de l’énergie sont bloqués et, pour les carburants, je les ramènerai au prix où ils étaient avant l’explosion »

Alors que les dépenses contraintes ne cessent d’augmenter pour toutes et tous, le candidat de l’Union populaire a développé des mesures claires et précises : 
→ Instaurer une tarification progressive de l’énergie et garantir la gratuité des premières quantités indispensables à une vie digne
→ Annuler les hausses du tarif du gaz depuis 2017

11) « Il y aura un pôle public de l’énergie »

 Face au chaos causé par le marché, Jean-Luc Mélenchon a promis la stabilité, comme son programme l’Avenir en commun le propose :
→ Annuler la libéralisation du marché de l’électricité et du gaz : stopper la privatisation des barrages hydroélectriques, créer un pôle public de l’énergie en lien avec des coopératives locales en renationalisant EDF et Engie

12) « C’est aux pétroliers de payer la différence », « Je demande que ce soit le trésor privé qui paye, pas le trésor public »

Quand d’autres candidats mises sur la baisse des taxes, Jean-Luc Mélenchon propose une mesure qui ne coûtera pas un centime au contribuable :
→ Bloquer les prix des produits de première nécessité
→ Réquisitionner les dividendes distribués pendant une crise sanitaire, par les entreprises du CAC 40

13) « On nationalisera ce qui est nécessaire de faire passer dans la propriété collective », « Je collectiviserai toutes les EHPAD privées du pays », « Il n’y aura plus d’EHPAD à but lucratif », « On ne gagnera pas 1€ sur le dos des gens, on ne distribuera pas de dividendes », « Pas de structure lucrative » « Quitte à donner cet ensemble aux collectivités, associations, communes, pour les redistribuer »

Bien avant le scandale Orpéa, l’Avenir en commun était déjà clair : pas de profits sur la vieillesse :
→ Construire un service public de la dépendance

14) « Il faut prendre en charge les personnes en état de dépendance dans les EHPAD »

L’Avenir en commun propose les augmentations de moyens conséquentes pour faire face au vieillissement de la population :  
→ Créer 10 000 places par an en EHPAD publics pendant cinq ans, refonder le modèle de financement, l’augmentation des moyens matériels et humains
→ Former, qualifier et recruter en nombre suffisant le personnel nécessaire : au moins 210 000 personnes pour pouvoir respecter un ratio minimal d’encadrement « au chevet » des résidents

15) « Je bloquerai le prix de 5 fruits et légumes de saison »

C’est une mesure phare du plan alimentation de Jean-Luc Mélenchon : chacun doit avoir accès à une alimentation de qualité :
→ Garantir en permanence l’accès à cinq fruits et légumes de saison à prix bloqués

16) « Les paysans seront mieux payés »

Avec les prix bloqués, pas question de faire payer les paysans, c’est la grande distribution qui doit mettre la main à la poche : 
→ Garantir des prix rémunérateurs aux producteurs par des prix planchers pour les agriculteurs, interdire les ventes à perte et mettre en place une caisse de défaisance pour reprendre les dettes agricoles des convertis au 100% bio

17) « Il faudra du temps pour faire cette transition, et d’abord parce qu’il faut trouver les paysans et leur offrir de bonnes conditions de vie »

Jean-Luc Mélenchon propose un plan clair pour faire bifurquer notre agriculture :  
→ Instaurer une agriculture relocalisée, diversifiée et écologique et créer 300 000 emplois agricoles
→ Refondre la PAC (politique agricole commune) et orienter les aides publiques agricoles pour favoriser la production écologiquement soutenable, l’intensité en main d’oeuvre des exploitations et le développement des protéines végétales
→ Faire une réforme agraire pour encourager l’installation de nouveaux agriculteurs et permettre le développement d’un tissu de nombreuses exploitations à taille humaine

18) « Libérer les paysans de la dette qui pèse sur leurs épaules »

Jean-Luc Mélenchon est l’un des seuls à parler de la dette paysanne, et propose de s’en débarasser :  
→ Mettre en place une caisse de défaisance pour reprendre les dettes privées asphyxiantes des TPE/PME contractées pendant la pandémie et les dettes agricoles des convertis au 100% bio

19) « Au-delà de 12 millions je donne tout. » « Avec moi ça ira dans les poches des braves gens »

Le programme l’Avenir en commun propose un héritage maximum : 
→ Augmenter les droits de succession sur les plus hauts patrimoines en comptabilisant l’ensemble des dons et héritages reçus tout au long de la vie et créer un héritage maximal de 12 millions d’euros (soit 100 fois le patrimoine net médian)

20. « Ça permettrait de financer les étudiants avec une allocation de 1.063 euros », « Verser une allocation mensuelle de 1.063 euros »

L’objectif de Jean-Luc Mélenchon est que les jeunes puissent se concentrer sur leurs études :  
→ Créer une garantie d’autonomie qui permettra que nul ne soit privé de sa dignité pour vivre : le revenu mensuel de chaque personne atteindra le seuil de pauvreté (1.063 euros pour une personne seule)
→ Financer l’autonomie des jeunes détachés du foyer fiscal parental grâce à la garantie d’autonomie, qui les portera au-dessus du seuil de pauvreté (1.063 euros pour une personne seule)

21) « Proposer des trajectoires gratifiantes, créer des centres polytechniques où on fera des équivalents de centre CAP, BTS… »

 Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat qui accorde une place centrale à l’enseignement professionnel pour qualifier tout le monde :
→ Créer des centres polytechniques professionnels
→ Rétablir l’encadrement de la création de centres de formation des apprentis (CFA) sous l’autorité des régions
→ Protéger les cursus courts dans l’enseignement supérieur et encourager la poursuite d’études après un bac professionnel ou technologique (BTS, DUT, licences professionnelles…)
→ Structurer les filières professionnelles qui répondent aux besoins en main-d’œuvre de la bifurcation écologique
→ Réinstaurer un service public national de l’orientation

22) « Réquisitionner des bâtiments, des chambres d’hôtel, empêcher les expulsions »

Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat à avoir publié un plan complet, « Objectif zéro sans-abri » : 
→ Interdire les expulsions locatives sans relogement public
→ Réquisitionner les logements vides et les remettre sur le marché dans des conditions qui respectent les critères du logement décent

23) « Construire 200.000 logements par an »

 L’Avenir en commun propose un plan ambition de construction de logements publics : 
→ Construire 200.000 logements publics par an pendant cinq ans aux normes écologiques les plus ambitieuses (RE2020, bâtiments à énergie positive)

24) « On sort les gens de la rue et on les met dans un vrai logement », « Il faut se renseigner, parler avec eux. Il y a besoin d’accompagnement », « Il faut resocialiser les êtres humains », « Il y a 3 millions de logements vacants. Dans l’urgence je propose de réquisitionner, je m’appuie sur le chiffre de la Fondation abbé Pierre de 1 millions »

Le plan zéro sans-abri de Jean-Luc Mélenchon développe sa politique du « logement d’abord » : 
→ Le gouvernement de l’Union populaire se donne donc les moyens de mettre réellement en place une politique du « logement d’abord », au-delà des mots. Nous nous appuyons pour cela sur plusieurs outils : la réquisition de logements laissés délibérément vacants pour les confier à des organismes de soutien aux précaires, le logement accompagné, dont notamment les pensions de famille, et le logement social.

25) « La France, si j’en suis président, sera non-alignée ». « Si je suis Président de la République française, je suis non aligné, je ne veux pas que les Russes passent la frontière et je ne veux pas que les US annexent l’Ukraine »

Sur l’international, les propositions de Jean-Luc Mélenchon sont nombreuses et sérieuses :
→ Refuser le « choc des civilisations », porter une action internationale non alignée, au service de la paix, promouvoir une conception universelle et non dévoyée des droits humains
→ Réinvestir pleinement l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour un dialogue non-atlantiste avec la Russie
→ Se retirer immédiatement du commandement intégré de l’OTAN puis, par étapes, de l’organisation elle-même

26) « Le Mali est aux maliens », « Nous ne sommes pas chez nous au Mali, nous ne sommes pas gendarmes du monde », « Je ne suis pas d’accord pour que la France organise des assassinats dans d’autres pays », « Je ne vois pas pourquoi la peine de mort que je ne veux pas chez moi, je l’applique ailleurs »

Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat à proposer de nombreuses mesures pour de nouvelles relations avec le Sahel :
→ Organiser un débat suivi d’un vote au Parlement sur les objectifs et l’action de l’armée française au Sahel et au Mali, et décider d’un calendrier de retrait des opérations militaires au Sahel
→ Engager la formation d’une nouvelle entente altermondialiste

27) « Je respecterai l’indépendance des pays d’Afrique car je veux que la francophonie qui nous unie soit politique, débarrassée du militaire », « Il faut d’abord de la fraternité et de l’intelligence partagée »

Jean-Luc Mélenchon est le seul candidat à proposer de nombreuses mesures pour de nouvelles relations avec les pays d’Afrique :
→ Réviser les accords de défense passés avec les pays africains, pour qu’ils soient conclus dans l’intérêt des peuples et empêchent toute ingérence dans les affaires intérieures des pays africains
→ Faire vivre une francophonie des peuples

27) « Il faut réduire le déficit de l’Etat, il y en a pour 140 milliards », « Moi je rétablis l’équilibre », « Le capital a bien respiré, maintenant c’est le temps du travail »

Jean-Luc Mélenchon propose un nouveau partage de la valeur, pour qu’elle ne soit plus toujours accumulée par les mêmes : 
→ Taxer les entreprises ayant profité de la crise sanitaire pour financer les investissements nécessaires à la reprise et à la bifurcation écologique

28) « Je prévois 200 milliards », « L’État ne va pas le garder pour lui, les entreprises vont en profiter »

La bifurcation écologique et sociale prévue par l’Avenir en commun implique un plan massif :
→ Lancer un plan massif de 200 milliards d’euros d’investissements écologiquement et socialement utiles

29) « Avec la planification écologique je vous rends le plus grand service, tout ça va revenir dans la circulation de l’économie »

Jean-Luc Mélenchon propose de financer l’économie réelle plutôt que la spéculation : 
→ Annuler les cadeaux fiscaux accordés sans contrepartie aux plus grandes entreprises ces dix dernières années
→ Utiliser cet argent pour investir et rétablir des pôles publics dans l’énergie, les transports et la santé afin de réindustrialiser le pays par des plans de filières au service de la bifurcation écologique

30) « Déjà : le SMIC à 1400 »

Avec Jean-Luc Mélenchon, il n’y aura plus de travailleurs pauvres :  
→ Porter immédiatement le SMIC mensuel à 1 400 euros nets

31) « La progressivité de l’impôt sur le revenu »

Avec le programme l’Avenir en commun, chacun paiera sa juste part d’impôt :
→ Rendre l’impôt sur le revenu plus progressif avec un barème à 14 tranches contre 5 aujourd’hui

32) « Partage des richesses produites », « Les écarts de richesse sont insupportables »

Jean-Luc Mélenchon propose un nouveau partage de la valeur, pour qu’elle ne soit plus toujours accumulée par les mêmes : 
→ Fixer un salaire maximal autorisé pour limiter l’écart de 1 à 20 entre le salaire le plus bas et le salaire le plus haut dans une entreprise
→ Rendre l’impôt sur le revenu plus progressif avec un barème à 14 tranches contre 5 aujourd’hui
→ Rendre la CSG progressive avec 14 tranches
→ Refonder la taxe foncière pour la rendre progressive et que chacun paie à hauteur de son patrimoine total réel

33) « J’obligerai qu’on reprenne les négociations dans toutes les branches »

Le programme l’Avenir en commun propose de nombreuses mesures pour l’augmentation des salaires : 
→ Organiser une conférence sociale pour revaloriser en matière de salaires, de conditions de travail et de parcours professionnels les métiers occupés majoritairement par des femmes dans les secteurs du soin, du lien et du contact
→ Mettre fin à la précarité des étudiants, notamment en augmentant les indemnités de stage et en négociant avec les branches patronales les postes ouverts à stages, pour en finir avec la pratique des CDD déguisés

34) « C’est nécessaire » [la retraite 60 ans] « Qu’on puisse partir et partir à taux plein avec une retraite décente »

Jean-Luc Mélenchon est le candidat de la retraite à 60 ans, que Marine Le Pen ne propose plus : 
→ Rétablir la retraite à 60 ans après quarante années de cotisatio
→ Porter a minima au niveau du SMIC revalorisé toutes les pensions pour une carrière complète, et le minimum vieillesse au niveau du seuil de pauvreté

35) « Interdire à l’agroalimentaire de mettre autant de sucre » 

 Le programme l’Avenir en commun est le seul à se préoccuper de la malbouffe et de comment y remédier : 
→ Fixer des taux maximaux de sel, de sucre et d’acide gras saturés dans les aliments transformés et garantir l’application de la loi y compris dans les Outre-mer

36) « Il faut abroger le concordat »

Quand de nombreux candidats instrumentalisent la laïcité, Jean-Luc Mélenchon est le seul à vouloir en faire une réalité :
→ Abroger le concordat d’Alsace-Moselle et les divers statuts spécifiques en vigueur dans les Outre-mer

37) « Le président de la République n’a pas à être chanoine de Latran »

Quand de nombreux candidats instrumentalisent la laïcité, Jean-Luc Mélenchon est le seul à vouloir en faire une réalité :
→ Interdire aux élus locaux, parlementaires, ministres et préfets d’assister à des cérémonies religieuses au titre de leurs fonctions ou de recevoir des titres religieux, refuser l’attribution du titre de chanoine de Latran au président de la République

38) « Il faut 1 milliard pour mettre immédiatement en place des hébergements d’accueil et former les policiers pour mettre fin à la double peine »

Le programme l’Avenir en commun suit les revendications des associations face aux violences faites aux femmes :
→ Adopter une loi de lutte contre le sexisme et les violences faites aux femmes, et allouer le milliard de budget demandé par les associations, notamment en matière de formation et de places d’hébergement

39) « Contre les grands conglomérats de presse »
40) « Augmenter le pouvoir des lecteurs »
41) « Je suis pour que ce soit les assemblées qui auditionnent et décident, sur une liste d’aptitudes, les président de l’audiovisuel »

Jean-Luc Mélenchon a pu détailler plusieurs de ses propositions contre la concentration des médias : 
→ Adopter une loi anti-concentration dans les médias et engager leur démocratisation
→ Protéger le secteur des intérêts financiers et politiques par un renforcement du statut juridique des rédactions, l’introduction d’une charte déontologique dans la convention collective et donner un droit d’agrément aux rédactions face à l’entrée d’un nouvel actionnaire
→ Élire au Parlement les présidents de France Télévisions et de Radio France

42) « Sortir du nucléaire aussi vite que possible »,

Jean-Luc Mélenchon est le candidat de la bifurcation énergétique :  
→ Sortir du nucléaire : abandonner les projets d’EPR (European Pressurized Reactor – Réacteur pressurisé européen), planifier le démantèlement, la réhabilitation et la reconversion des sites nucléaires et de l’ensemble de leur bassin de vie
→ Mettre en place une convention collective unique pour les travailleurs du nucléaire et arrêter l’utilisation massive de la sous-traitance, tout en garantissant leur reconversion au fur et à mesure des fermetures de centrales

43) « Ce chef du Gouvernement sollicitera les assemblées »

 L’Avenir en commun propose d’en finir avec la monarchie présidentielle :
→ Passer à une 6e République qui soit un régime parlementaire stable
→ Obliger le gouvernement à rendre réellement des comptes devant le Parlement
→ Abolir les procédures de « votes forcés » du Parlement comme l’article 49.3 de la Constitution de la 5e République

44) « Interdire les fermes-usines et imposer un accès à l’air libre pour tous les animaux », « Retour a une vie plus respectueuse des animaux »

L’Avenir en commun est le programme de la rupture avec la maltraitance animale : 
→ Interdire les fermes-usines
→ Interdire les pratiques cruelles : poules et lapins en batterie, broyage des poussins, ablation de la queue, etc.
→  Déterminer de nouvelles normes pour améliorer les conditions d’élevage : accès à l’air libre, pâturage, densité, surface minimale
→ Interdire les pratiques de chasse et de « loisirs » cruelles pour les animaux (déterrage, chasses à courre, combats de coqs, spectacles incluant des animaux sauvages, etc.)
→ Orienter la recherche vers des méthodes substitutives et éthiques qui permettraient de ne plus expérimenter sur les animaux

45) « Oui on va baisser la consommation de viande. On augmentera la consommation de protéines végétales. On mangera de la viande de meilleure qualité »

Comme l’a reconnu l’ONG Greenpeace, Jean-Luc Mélenchon a des propositions conséquentes sur la réductions de la consommation de protéines carnées :
→ Porter l’alimentation dans la restauration collective, y compris les cantines scolaires, à 100% biologique et locale, réduire la part des protéines carnées au profit des protéines végétales et y imposer une option végétarienne quotidienne

46) « Université de l’espace francophone, pour permettre les échanges entre les peuples»

Jean-Luc Mélenchon accorde beaucoup d’importance à la francophonie, et à l’enjeu de créer de nouvelles relations avec les peuples francophones pour le progrès humain :
→ Créer une université francophone de l’espace proposant un cursus universitaire commun d’accès à tous les métiers relatifs au secteur aérospatial

47) « La France leader des Jeux Vidéo »

Jean-Luc Mélenchon est l’un des rares à ne pas mépriser le jeu vidéo : 
→ Créer un centre national du jeu vidéo et développer une filière publique de formation dans ce domaine

48) « La culture doit être au centre des échanges entre les hommes»

Le programme de Jean-Luc Mélenchon propose de nombreuses mesures pour donner à la culture la place qu’elle mérite : 
→  Restaurer un service public de la culture ambitieux pour les acteurs culturels et le public
→  Reprendre les grands travaux culturels pour abroger les inégalités territoriales en matière de structures de création, d’enseignement, de diffusion et de mémoire artistique et culturelle
→  Accompagner les collectivités territoriales pour la création d’une dynamique culturelle locale

49) « 1% du budget à la culture»

C’est la mesure clé du programme culture de l’Union populaire : 
→ Porter le budget consacré à l’art, à la culture et à la création à 1 % du PIB par an

50) « Mise en place de projets artistiques et culturels dans les classes. Notamment dans le pro»

L’Avenir en commun accorde un place centrale à l’éducation artistique et culturelle : 
→ Soutenir la création et l’appropriation par tous des œuvres et pratiques culturelles, en revalorisant l’éducation artistique à l’école, les conservatoires, l’éducation populaire et la place de la culture dans les comités d’entreprise

51) « Répandre la pratique de la culture car l’art bouleverse les personnes»

L’Avenir en commun accorde un place centrale à l’éducation artistique et culturelle : 
→ Soutenir la création et l’appropriation par tous des œuvres et pratiques culturelles, en revalorisant l’éducation artistique à l’école, les conservatoires, l’éducation populaire et la place de la culture dans les comités d’entreprise


Plus d'articles

À propos de Antoine Léaument

Fondateur de la chaîne YouTube et du site « Le Bon Sens ». Responsable de la communication numérique de Jean-Luc Mélenchon.

Commenter cet article

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués par : *

*