Le lundi 14 mars, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de « La France face à la guerre », sur TF1. Une émission au cours de laquelle il a mis en avant de nombreuses mesures issues de son programme l’Avenir en commun. Nous en avons fait la liste.

1. Mettre en place la planification écologique 

« Le changement climatique, il est commencé, alors on passe à la planification écologique, oui ou non ?«  a commencé par interroger Jean-Luc Mélenchon. Il propose d’organiser la bifurcation écologique de notre économie grâce à un processus démocratique impliquant les communes, les branches professionnelles et l’État. 

2. Faire passer la retraite à 60 ans

« La retraite, c’est 65 ans avec monsieur Macron, ou 60 ans avec moi ? » a déclaré le candidat de l’Union populaire. Il propose en effet de passer l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans, à taux plein pour 40 annuités de cotisation, quand le président sortant souhaite la reporter à 65 ans. 

3. Bloquer les prix de l’essence à 1,40€

« Les prix, notamment ceux de l’essence, vous laissez aller la spéculation ou bien vous les bloquez à la baisse comme je le propose ? » a enchaîné le député de Marseille. Depuis le début de l’année 2021, il propose de bloquer les prix des produits de première nécessité grâce à l’article L.410-2 du Code de Commerce. Sur ce point comme les autres, Jean-Luc Mélenchon a été clair : « On les bloque à la baisse, ça coûtera un euro quarante à la pompe, pas un centime de plus ». Cela a été l’occasion de rappeler sa différence avec Emmanuel Macron et d’autres candidats qui veulent baisser les taxes, ce qui revient à prendre dans la poche gauche pour donner dans la poche droite.

4. Passer le SMIC à 1400 euros net

« Le SMIC, pas de coup de pouce pendant 10 ans. On continue ou bien on le passe à 1400 euros net comme je le propose ? » a déclaré Jean-Luc Mélenchon. Il est en effet le seul des candidats en mesure de se qualifier pour le second tour à proposer l’augmentation du SMIC. 

5. Créer une garantie d’autonomie de 1000 euros pour les jeunes

« Les jeunes on les abandonne dans la misère ? Ou bien on décide qu’on leur donne cette allocation de 1000€ pour qu’ils puissent étudier tranquillement à la fac ou au lycée professionnel ?«  a lancé le candidat de l’Union populaire. Après un quinquennat de baisse des APL durant lequel de nombreux jeunes ont dû recourir à l’aide alimentaire pour se nourrir, il propose de changer radicalement de modèle. Il s’agit de compléter le revenu des jeunes qui vivent sous le seuil de pauvreté, à hauteur de 1063 euros pour une personne seule, de manière à ce qu’ils vivent au-dessus de ce seuil.

6. En finir avec les pesticides 
7. Sortir de la malbouffe
8. En finir avec le martyr des animaux

Jean-Luc Mélenchon a résumé plusieurs enjeux majeurs en une phrase : « Les pesticides, la malbouffe qui polluent, qui tuent, le martyr des animaux, stop ou encore ? » L’Avenir en commun, programme qu’il porte, inclut plusieurs déclinaisons concrètes de ces propositions, comme « planifier la réduction progressive des doses d’engrais et de pesticides, interdire immédiatement les plus dangereux (glyphosate, néonicotinoïdes) » ou deux chapitres dédiés respectivement à la malbouffe et la maltraitance animale.

9. Passer à la 6e République 
10. Permettre aux citoyens de faire des propositions de loi
11. Permettre aux citoyens de révoquer les élus

Le candidat de l’Union populaire a conclu son introduction en ces termes : « Enfin la monarchie présidentielle : on continue ou bien on passe à la 6ème république avec le droit pour les citoyens de faire des propositions ou de révoquer des élus ? » Il propose en effet de convoquer une Assemblée constituante pour passer à une 6e République. Elle permettrait d’acquérir de nouveaux droits, comme celui de proposer une loi ou de révoquer des élus grâce au référendum d’initiative citoyenne.

12. Sortir de l’OTAN

« Je suis pour qu’on sorte de l’Otan », a déclaré Jean-Luc Mélenchon au début de son deuxième passage sur le plateau de l’émission. « Je suis non-aligné », a-t-il rappelé ensuite. « Je prends cas par cas et moment par moment », une attitude en effet uniquement permise par la sortie de l’alliance militaire dans laquelle la France est actuellement emprisonnée.

13. Isoler Vladimir Poutine

« Il faut isoler Poutine sur la scène internationale. Donc discuter avec les Indiens et les Chinois. Il faut isoler M. Poutine politiquement en sanctionnant les oligarques. Il ne faut pas sous-estimer non plus l’opposition russe à la guerre », a développé Jean-Luc Mélenchon. Il propose ainsi d’isoler Poutine sur de nombreux plans de manière à mettre un terme à la guerre.

14. Convoquer une conférence extraordinaire de l’OSCE

Jean-Luc Mélenchon a proposé de réunir les pays-membres de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Cette organisation, qui inclut notamment l’Etats-Unis et la Russie, est le seul cadre adapté à des discussions sur les frontières et la sécurité en Europe. 

15. Envoyer des casques bleus en Ukraine

« Il faut proposer à l’ONU d’envoyer des casques bleus en Ukraine pour garantir la sécurité des centrales nucléaires », a proposé Jean-Luc Mélenchon. En effet, les combats actuellement en cours à proximité de la centrale de Zaporijia font peser un risque sur la sécurité de toute l’Europe.

16. Sortir du nucléaire

« Quand on est en guerre ou menacé, le nucléaire civil est dangereux », a rappelé Jean-Luc Mélenchon, faisant écho aux combats qui menacent la centrale de Zaporijia en Ukraine. Il a cité les exemples des centrales de Nogent ou du Blayais pour illustrer le risque que le nucléaire civil fait peser sur notre pays.

17. Rénover les passoires thermiques 
18. Réduire la dépendance aux fossiles de notre système de transports 

S’ il a rappelé que ces mesures ne suffiraient pas à court terme face à l’urgence, Jean-Luc Mélenchon a néanmoins exprimé sa volonté de mettre en œuvre ces changements à moyen terme. Son programme l’Avenir en commun prévoit notamment de « développer les transports publics écologiques, repenser la mobilité individuelle » et de « rendre la rénovation des logements « passoires thermiques » obligatoire avant toute mise en location ».

19. Bloquer les prix des produits alimentaires de première nécessité
20. Bloquer les prix des produits d’hygiène de première nécessité
21. Bloquer les prix des fournitures scolaires de première nécessité

« Il faut bloquer les prix des produits de première nécessité en matière d’alimentation, d’hygiène, de fournitures scolaires et évidemment de carburants et d’énergie », a listé le candidat de l’Union populaire. Depuis le début de l’année 2021, il propose de bloquer les prix des produits de première nécessité grâce à l’article L.410-2 du Code de Commerce. 

22. Sortir du gaz et du pétrole

Le député de Marseille a développé la nécessité d’en finir avec les énergies fossiles pour ne plus dépendre des importations de l’étranger. « Il faut construire notre souveraineté énergétique, pour garantir quoi qu’il arrive l’approvisionnement de la France en énergie, et cela à un prix abordable pour les ménages », explique-t-il plus en détail dans son plan « Comment nous allons permettre à chacun de subvenir à ses besoins essentiels », publié quelques jours avant l’émission.

23. Développer les éoliennes offshore

« On sait le faire, on a des ingénieurs », a résumé Jean-Luc Mélenchon. Il s’agirait d’installer des éoliennes en mer afin de bénéficier de son potentiel énergétique très important.

24. Développer des hydroliennes 

Jean-Luc Mélenchon a rappelé qu’il ne s’agissait pas d’une technologie à développer : « On appelait ça des moulins », a-t-il rappelé

25. Augmenter l’impôt pour ceux qui gagnent beaucoup 
26. Baisser l’impôt pour ceux qui gagnent moins de 4000 euros 

Faute de temps de parole, à la fin de la deuxième séquence, le candidat de l’Union populaire a cependant pu résumer en deux phrases sa révolution fiscale. Une émission de chiffrage de trois heures l’avant-veille de l’émission lui a permis de développer ce projet plus en détails. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *